OL: 19,7 millions de bénéfices en six mois

ECONOMIE Déficitaire durant plusieurs années, OL Groupe est redevenu largement bénéficiaire les six derniers mois de l'année 2015, avant même de jouer au Grand Stade...

C.G.

— 

Jean-Michel Aulas, ici lors d'une conférence de presse, deux jours avant l'inauguration du Grand Stade.
Jean-Michel Aulas, ici lors d'une conférence de presse, deux jours avant l'inauguration du Grand Stade. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le temps où les voyants étaient au rouge semble loin. En six mois (second semestre 2015), OL Groupe a su redresser la tête, enregistrant un bénéfice de 19,7 millions d’euros, avant même le premier match joué au Grand Stade de Décines. Le chiffre d’affaires a bondi de 105 % pour atteindre 107,8 millions d’euros.

 

Des bons résultats qui contrastent avec ceux que de l’an dernier (perte de 9,4 millions d’euros) et qui s’expliquent en partie pour le retour de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions. Les droits TV ont notamment explosé : +139 %, rapportant au groupe plus de 54,65 millions.

 

La vente de certains joueurs, comme Clinton Njie pour 14 millions d’euros et les primes issues de certains transferts ont également permis de renflouer les caisses. Le club a empoché plus de 26 millions d’euros, soit presque sept fois plus d’argent que l’année d’avant.

180.000 spectateurs au grand stade depuis janvier

Ces résultats ne prennent pas en compte l’impact du grand stade, inauguré le 9 janvier dernier et valorisé 379 millions d’euros dans les comptes du groupe. Les quatre premiers matches du club dans sa nouvelle enceinte ont rassemblé 180.000 spectateurs, qui ont consommé « largement » plus que dans le vieux stade de Gerland.

« Nous sommes au-dessus des business plans pour l’instant, avec des chiffres tout à fait significatifs », a expliqué Jean-Michel Aulas.