Loire: De la prison ferme pour avoir soutiré 11 000 euros de jouets à une commerçante

JUSTICE La jeune femme de 24 ans utilisait un scénario bien rodé pour arnaquer les commerçants…

E.F.

— 

Illustration d'un palais de justice. Le 14 juin 2011. Cyril Villemain/ 20 Minutes.
Illustration d'un palais de justice. Le 14 juin 2011. Cyril Villemain/ 20 Minutes. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Le ministère public a souligné « un pouvoir de persuasion étonnant ». Mardi, une jeune femme de 24 ans a été condamnée à cinq mois de prison ferme en correctionnel pour avoir arnaqué une commerçante dans un magasin de jouets du Coteau dans le Roannais (Loire), en février 2015, en utilisant un scénario bien rodé.

Sous tutelle, la jeune femme se faisait passer pour sa propre tutrice, relate ce mercredi Le Progrès. Ce jour-là, elle se sert dans les rayons et remplit les chariots de poupées, jeux et peluches. Elle explique à la direction du magasin que les achats seront réglés un peu plus tard, lorsque la jeune femme dont elle gère les comptes aura touché son héritage.

Une ardoise de 4000 euros laissée à un chauffeur de taxi

La commerçante se laisse convaincre et la prévenue, absente mardi au procès, repart une première fois avec 900 euros d’achats, puis avec 6 000 euros de marchandises l’après-midi même. A chacune de ses visites, les employés du magasin l’aident à pousser ses chariots et à remplir son coffre débordant de joujoux.

Elle revient deux jours plus tard et quitte le magasin de jouets avec 2 000 euros de jouets et continue ses allées et venues dans la boutique jusqu’à dépasser les 11 000 euros de note.

En 2014, son arnaque avait également fonctionné avec un chauffeur de taxi du Var, auquel elle avait réussi à laisser une ardoise de 4 000 euros, en utilisant les mêmes arguments.