Coupe Fiba: La série noire de l’Asvel s’étend à l’Europe

BASKET En s’inclinant ce mardi face à Anvers (67-74) lors du 8e de finale aller de Coupe Fiba, les Villeurbannais confirment leur mauvaise passe…

Jérémy Laugier

— 

Charles Kahudi a réveillé l'Asvel en fin de partie, avec 20 points et 9 rebonds au total.
Charles Kahudi a réveillé l'Asvel en fin de partie, avec 20 points et 9 rebonds au total. — Jean-Charles Mengui

La saison de l’Asvel semble décidément prête à basculer du mauvais côté depuis un mois. Après avoir dégringolé de la première à la 7e place en Pro A, les Villeurbannais ont sérieusement compromis leurs chances en Coupe Fiba ce mardi après leur revers (67-74) face à Anvers, lors du 8e de finale aller. Leur première mi-temps était d’ailleurs bien celle d’une équipe qui doute, après quatre revers consécutifs en championnat.

Constamment menée et distancée en deuxième quart-temps, avec un écart maximal de 13 points (23-36, 16e), la Green Team a en plus dû déplorer l’entorse du genou de son nouvel arrière américain Terry Smith, trois minutes seulement après son entrée en jeu.

>> A lire aussi : Charles Kahudi est vu en Pro A comme « un mini-LeBron James »

Le coup de chaud de Charles Kahudi

Les partenaires de Trenton Meacham ont surtout été crucifiés à longue distance avant le repos, avec un 7/14 côté belge, contre un cruel 0/9 côté villeurbannais. Sans rythme (une seule contre-attaque réussie) ni adresse (41 % aux tirs), ils n’ont fait illusion qu’en dernier quart-temps, dans le sillage de David Lighty (50-55, 22e) puis de Charles Kahudi. Plutôt discret jusque-là (8 points et 7 rebonds), l’ailier international a pris feu dans les cinq dernières minutes avec 12 points inscrits (62-67, 38e).

Pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe Fiba, les Villeurbannais devront l’emporter à Anvers le 23 février (20 heures), puis lors de l’éventuelle belle à l’Astroballe le 1er mars (19 heures). En vain… « C’est le moment de se mettre dans notre bulle, de fédérer les cadres, le banc et le staff. Il faut agir », a exhorté après la rencontre Charles Kahudi, conscient du danger d’une nouvelle saison sans titre à Villeurbanne.