OL-Caen: La passe de trois des Lyonnais change tout

FOOTBALL En signant un troisième succès consécutif en Ligue 1 avec la manière, ce dimanche face à Caen (4-1), l'OL revient provisoirement sur le podium du championnat…

Jérémy Laugier

— 

Corentin Tolisso a été décisif ce dimanche, avec notamment un but et deux passes décisives à la clé.
Corentin Tolisso a été décisif ce dimanche, avec notamment un but et deux passes décisives à la clé. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Jamais depuis un derby extrêmement abouti, il y a plus de trois mois à Gerland, l’OL n’avait su enchaîner trois victoires consécutives en Ligue 1. C’est chose faite, seulement pour la deuxième fois de la saison, depuis ce dimanche et un convaincant succès face à Caen (4-1).

La solidité défensive reste certes à revoir, puisqu’Anthony Lopes a eu cinq arrêts plutôt déterminants à effectuer. Mais la première mi-temps des hommes de Bruno Genesio est clairement celle d’un prétendant à la Ligue des champions, au vu de l’intensité affichée et des facilités techniques dans le jeu court.

10e but de Lacazette

Mathieu Valbuena, Jordan Ferri et Corentin Tolisso ont régalé comme rarement dans la distribution. En s’élevant avec détermination face à Alaeddine Yahia suite à un coup franc de Valbuena, Tolisso a vite offert de la tête une première passe décisive à Samuel Umtiti (1-0, 8e).

L'autre milieu relayeur lyonnais Jordan Ferri n’a pas tardé à en faire de même en mettant sur orbite Alexandre Lacazette, auteur sur le coup de sa 10e réalisation en Ligue 1 (2-0, 16e). La relation de l’avant-centre lyonnais avec Mathieu Valbuena est apparue en nets progrès, à l’image d’un modèle de contre-attaque supersonique à deux qui aurait mérité un finish plus réussi (63e).

Le retour gagnant d’Henri Bedimo

Seul élément offensif peu en vue, Maxwel Cornet y est tout de même allé de son but sur une délicieuse offrande de Corentin Tolisso (3-0, 45e), huit minutes après en avoir gâché une autre. La réussite actuelle des Lyonnais ne fait plus aucun doute, à l’image d’un quatrième but lointain de Corentin Tolisso (4-1, 83e), après une réduction de l’écart d’Andy Delort (58e), puisqu’ils ont autant marqué en quatre matchs au Grand Stade (12 réalisations) que lors des neuf derniers de Gerland.

Le retour réussi d’Henri Bedimo au poste de latéral gauche, pour sa première en Ligue 1 sous l’ère Genesio, n’est pas anodin non plus dans la belle prestation de l’OL. « C’est une grosse satisfaction car on a pratiqué du beau jeu », s’est enthousiasmé Mathieu Valbuena au micro de beIN Sports.

Il y a deux semaines, l’international tricolore semblait comme toute son équipe au fond du trou après un 9e revers en championnat à Bastia (1-0). Ce dimanche, elle retrouve provisoirement le podium.