Lyon: Des expérimentations pour améliorer le tri des déchets, à la traîne dans la Métropole

PROPRETÉ Des nouveautés attendent les habitants de la Métropole pour les inciter à améliorer la collecte sélective...

Elisa Frisullo

— 

Des expérimentations vont être menées dans la Métropole de Lyon pour améliorer le tri des déchets, à la peine ces dernières années.
Des expérimentations vont être menées dans la Métropole de Lyon pour améliorer le tri des déchets, à la peine ces dernières années. — E. Frisullo / 20 Minutes

En matière de tri des déchets recyclables, les habitants de la Métropole de Lyon ont encore des progrès à faire. En 2014, chaque riverain a trié 34.2 kg d’emballages ménagers contre 49.5 kg au niveau national.

Pour mieux faire et augmenter de 16 % d’ici à 2018 les tonnes de déchets triées et recyclées, la société Eco-Emballages, qui pilote le tri et le recyclage au niveau national, a décidé d’investir plus d’1 million d’euros dans la Métropole. Un plan d’action en plusieurs étapes que 20 minutes vous explique.

  • La priorité : la collecte du verre

En matière de collecte de verre, la marge de progression est importante. En 2014, 20.3 kg d’emballages en verre ont ainsi été triés par chaque habitant, soit dix points de moins que la moyenne nationale (30.1 kg), selon Eco-Emballages. L’objectif du Grand Lyon est de faire progresser de 21 % les performances de recyclage du verre.

Pour y parvenir et inciter les habitants à mieux trier, 330 silos à verre devraient venir s’ajouter au 2.300 déjà en place sur la voirie. Pour chaque tonne triée, la Métropole verse 3 euros à la Ligue contre le cancer. En 2015, 81.539 euros ont ainsi été transmis à l’association pour financer ses travaux de recherche. De quoi motiver davantage les habitants qui se sentent encore peu concernés par le tri.

>> A lire aussi : La vie secrète de nos poubelles : De la collecte à la valorisation des déchets

  • Faciliter le tri dans les quartiers très peuplés

Un nouveau dispositif de collecte va être testé dans certains quartiers, denses en habitat, de Saint-Fons, Saint-Priest et Pierre-Bénite. Plutôt que de déposer leurs déchets recyclables (plastique, cartons, papiers, métal…) dans les traditionnels bacs jaunes, les habitants de ces secteurs auront à leur disposition 35 silos de tri.

Cela devrait permettre d’augmenter de 30 %, dans les deux ans à venir, la matière recyclée et de diviser par deux les erreurs de tri. Quinze mille habitants sont concernés par cette expérimentation, précise la Métropole de Lyon.

>> A lire aussi : Faites fructifier vos déchets

  • Du porte à porte dans les communes les moins performantes

Dans quinze communes (1) de la Métropole, les performances en matière de collecte sélective sont nettement à la traîne. Pour inverser cette tendance, Eco-Emballages compte sur les « messagers du tri ». Ces derniers vont ainsi faire du porte à porte chez les 180.000 habitants de ces villes, considérées comme prioritaires par la Métropole, pour mieux les informer sur les déchets à recyclables, les rassurer et les accompagner dans leurs démarches de tri.

Afin d’améliorer les performances de collecte de 9 % dans ces villes, un effort sera également fourni pour permettre à chaque Grand Lyonnais d’avoir à proximité de chez lui un bac à tri en bon état.

(1) Les communes considérées comme prioritaires sont Bron, Caluire, Craponne, Décines, Ecully, Feyzin, Irigny, la Mulatière, Lyon 4e et Lyon 8e, Meyzieu, Rillieux, Saint-Priest, Vaulx-en-Velin, Vénissieux et Villeurbanne.