ASSE-PSG: Deux semaines après le derby, les Verts ont prouvé qu'ils savaient jouer au foot

FOOTBALL Certes battus (0-2) sur un doublé de Zlatan Ibrahimovic ce dimanche, les Stéphanois ont enfin fait preuve d'ambition face à l'ogre parisien...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Pour sa première titularisation de la saison ce dimanche suite à son retour en prêt à Saint-Etienne, Franck Tabanou a montré toutes ses qualités.
Pour sa première titularisation de la saison ce dimanche suite à son retour en prêt à Saint-Etienne, Franck Tabanou a montré toutes ses qualités. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Il y a deux semaines, au terme d’un improbable derby, Clément Grenier avait balancé un joli tacle glissé aux Verts : « Je préfère perdre comme ça que gagner comme eux ». Si cette réplique de mauvais perdant prête désormais à sourire, au vu de la nouvelle défaite lyonnaise (encore 1-0) à Bastia, elle n’était pas dénuée de sens au vu de la pauvreté technique des Verts dans ce derby. Saint-Etienne galère depuis d’interminables semaines pour retrouver un semblant de jeu, comme l’illustre encore sa piètre sortie à Reims la semaine passée (1-1).

Autant dire que ça sentait la grosse claque face à Paris ce dimanche, malgré l’absence de plusieurs cadres. Mais à la surprise générale, les Verts ont montré un allant insoupçonné, malgré le sévère revers (0-2). Et ce dans un système plus ou moins défensif, selon qu’il soit considéré à trois ou cinq défenseurs.

>> A lire aussi : Zlatan Ibrahimovic brise le suspense

Franck Tabanou : « On ne mérite pas de perdre »

« C’est frustrant parce que je ne pense pas qu’on mérite de perdre, confie même Franck Tabanou, qui a amené tout son punch sur le côté gauche pour sa première apparition dans le Chaudron cette saison. A la mi-temps, ça n’aurait pas été immérité qu’on mène au score. On a montré un beau visage. On a su les mettre en difficulté mais on n’a pas été efficaces. »

Pour la première fois depuis plus de deux mois (un succès 1-2 à Lorient), le PSG a même été dominé dans le nombre de frappes ce dimanche (13 à 11). « J’aurais préféré mal jouer et prendre les trois points, poursuit Tabanou. Mais ça fait quand même plaisir qu’on puisse démontrer qu’on sait jouer au foot. Et ce soir on l’a fait face à une grande équipe. »

Christophe Galtier : « Quand il fallait jouer, les joueurs ont osé jouer »

Une satisfaction partagée par Christophe Galtier. « Je suis déçu pour les joueurs qui ont eu du caractère et du culot. Quand il fallait jouer, ils ont osé jouer. Malheureusement, ça ne nous a pas souri », analyse l’entraîneur stéphanois, qui espère que ces belles intentions dans le jeu auront un lendemain.

« A tous les matchs, on doit mettre du culot. Des fois on n’y arrive pas. On ne sait pas pourquoi mais ça ne le fait pas, et là ça l’a fait. On verra ce qui va se passer jeudi à Rennes et dimanche à Bordeaux. J’ose espérer qu’on va retrouver cette qualité dans notre état d’esprit et dans notre jeu », conclut Christophe Galtier, alors que l’ASSE (8e), n’est finalement qu’à quatre longueurs d’Angers (3e).