Vaulx-en-Velin: L'ancien adjoint au maire mis en examen pour viols

JUSTICE Morad Aggoun est poursuivi pour « viol », « agressions sexuelles » et « harcèlement sexuel » aggravés par la circonstance de son abus de fonction...

20 Minutes avec AFP
— 
L'hôtel de ville de Vaulx-en-Velin.
L'hôtel de ville de Vaulx-en-Velin. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Soupçonné d’être l’auteur de deux viols et d’agressions sexuelles, l’ex-adjoint au maire de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon (Rhône), a été mis en examen et écroué ce samedi soir.

Morad Aggoun est poursuivi pour « viol », « agressions sexuelles » et « harcèlement sexuel » aggravés par la circonstance de son abus de fonction, selon une source judiciaire.

Accusé d’un deuxième viol et agression sexuelle par une autre victime, il a été placé sous le statut de « témoin assisté » dans ce volet de l’affaire.

« Mon client a été placé en détention ce soir à ma grande stupéfaction alors que le juge d’instruction a ordonné le placement sous contrôle judiciaire. Le juge a eu une analyse précise, judicieuse et objective des faits, mais le juge des libertés et de la détention (JLD) en a décidé autrement », a commenté Me Gabriel Versini-Bullara, joint par l’AFP.

« Pour lui, cétaient des relations consenties »

Deuxième adjoint au maire en charge du personnel municipal et du logement avant d’être démis de ses fonctions mardi par la députée-maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy (PS), l’élu est soupçonné par les enquêteurs d’avoir violé son assistante dans les locaux de l’Hôtel de ville le 7 janvier. « Suite à la gravité des accusations portées contre l’adjoint (…) par une employée municipale, lors de l’entrevue qu’elle m’avait demandée le lundi 18 janvier, je l’ai engagée à porter plainte au commissariat », avait précisé jeudi Hélène Geoffroy dans un communiqué.

Selon une source proche du dossier, l’élu « n’est pas dans une volonté de reconnaître les faits. Pour lui, c’étaient des relations consenties ». D’après Me Versini-Bullara, son casier judiciaire est vierge.

Figure de la vie locale à Vaux-en-Velin, ce quadragénaire est également élu du Parti radical de Gauche (PRG) au conseil de la Métropole de Lyon.