ASSE-OL: «Ça ne sert à rien de se la raconter», confie Fabien Lemoine après le derby

FOOTBALL Après avoir remporté le derby retour face à l'OL (1-0), le milieu de terrain stéphanois a fait référence au comportement des Lyonnais à l'aller à Gerland...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Fabien Lemoine a apporté toute sa hargne dimanche soir face à l'OL de Clément Grenier.
Fabien Lemoine a apporté toute sa hargne dimanche soir face à l'OL de Clément Grenier. — JEFF PACHOUD / AFP

Fabien Lemoine a beau être breton, il semble incarner l’ASSE comme peu de joueurs actuellement. Arrivé dans le Forez en 2011, le milieu de terrain stéphanois n’est pas du genre à se planquer dans un derby. Omniprésent ce dimanche malgré les grandes difficultés des Verts dans le jeu, il a tenu à souligner le triomphe modeste des siens après cette victoire (1-0) pas vraiment méritée.

« Je me trompe peut-être mais je n’ai pas vu un Stéphanois chambrer à la fin du match. Quand on a gagné, personne n’a été vers le banc adverse pour fanfaronner, lance Fabien Lemoine, en référence au comportement de Jordan Ferri et Corentin Tolisso à l’aller à Gerland (3-0). On est assez matures pour savoir que si on gagne aujourd’hui, peut-être qu’on perdra demain. Ça ne sert à rien de se la raconter ou de penser qu’on est au-dessus de certains joueurs. »

>> A lire aussi : Nettement dominée par l’OL, l’ASSE s’adjuge le derby

Fabien Lemoine : « On avait perdu l’état d’esprit stéphanois… »

Un discours de leader qu’est peu à peu devenu à Saint-Etienne cet ancien Rennais, très attaché au comportement de son équipe sur le terrain. « Dans tous les domaines, les Lyonnais sont supérieurs mais ce soir, on a réussi à les battre. On s’est serré les coudes et on a eu un état d’esprit conquérant », apprécie-t-il.

Si Fabien Lemoine insiste sur ce dernier point, c’est parce qu’il sait que cela a cruellement fait défaut aux Verts lors des derniers matchs à l’extérieur, notamment à Lille, Monaco, mais surtout à Raon l’Etape en Coupe de France et à Nantes. « On manquait de niaque sur ces rencontres. On se doit de regagner le cœur des Stéphanois sur la durée. Par moments, on avait perdu l’état d’esprit stéphanois… » On doute que Fabien Lemoine soit lui-même concerné par ce constat.