ASSE-OL: «Ça ne me plaît pas trop de jouer à gauche», avoue Clément Grenier

FOOTBALL Le milieu de terrain de l'OL, qui retrouve peu à peu ses sensations, espère ne pas rester bloqué dans ce rôle d'ailier gauche que lui a attribué Bruno Genesio dans le derby...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Clément Grenier, ici au pressing face au Stéphanois Kevin Théophile-Catherine, ne s'éclate pas vraiment dans le 4-3-3 actuel de Bruno Genesio.
Clément Grenier, ici au pressing face au Stéphanois Kevin Théophile-Catherine, ne s'éclate pas vraiment dans le 4-3-3 actuel de Bruno Genesio. — JEFF PACHOUD / AFP

Dans un premier temps, Clément Grenier a parfaitement fait le job avec la presse malgré « la frustration » de ce derby perdu (1-0) dimanche dans le Chaudron. Puis une question visant son utilisation sur l’aile gauche, dans le 4-3-3 actuel de Bruno Genesio, l’a vite agacé. « Ça ne me plaît pas trop mais il faut faire avec, a alors soupiré le milieu de terrain lyonnais. Il y a un groupe tout entier et j’essaie de m’adapter à ce poste-là. »

Clément Grenier s’en est vite allé dans la foulée. Utilisé comme milieu relayeur ou comme meneur de jeu depuis le début de sa carrière, le joueur de 24 ans, qui compte bien finir fort cette saison afin de postuler pour l’Euro 2016, goûte mal d’être balancé à un nouveau poste malgré son statut d’international.

>> A lire aussi : Nettement dominée par l’OL, l’ASSE s’adjuge le derby

Clément Grenier tacle l’ASSE : « Nous, on joue au football… »

S’estimant « revenir physiquement et techniquement », Clément Grenier a fixé le plan de route à atteindre collectivement pour l’OL : une deuxième place en L1 synonyme de qualification directe en Ligue des champions et une victoire en Coupe de France.

Il n’a pas manqué d’adresser au passage un tacle appuyé au voisin stéphanois, vainqueur contre le cours du jeu de ce 112e derby : « Je préfère perdre en jouant comme on l’a fait que gagner en jouant comme eux. Nous, on joue au football… »

>> A lire aussi : Jean-Michel Aulas regrette « l’erreur de jeunesse » (terrible) de Corentin Tolisso