Corentin Tolisso, ici au duel avec Vincent Pajot, a comme la saison passée été particulièrement malheureux dans le Chaudron.
Corentin Tolisso, ici au duel avec Vincent Pajot, a comme la saison passée été particulièrement malheureux dans le Chaudron. — JEFF PACHOUD / AFP

FOOTBALL

ASSE-OL: Jean-Michel Aulas regrette «l’erreur de jeunesse» (terrible) de Corentin Tolisso

En perdant le ballon qui a entraîné le but d'Alexander Söderlund, Corentin Tolisso a coûté le derby à l'OL ce dimanche (1-0)...

« Contre Paris (2-1 mercredi en Coupe de la Ligue), on avait été battus sur une erreur d’arbitrage. Là, on a été battus sur une erreur de jeunesse. » Jean-Michel Aulas a résumé à sa façon la semaine lyonnaise, marquée par deux cruelles déceptions. Corentin Tolisso est clairement visé puisqu’il a perdu ce fameux ballon anodin suite au pressing de Kévin Monnet-Paquet. Ce dernier s’est ensuite arraché pour délivrer une offrande à Alexander Söderlund, auteur du but de la victoire stéphanoise dans cet étrange derby (1-0).

« On leur donne clairement ce but », confirme son ami Jordan Ferri. « Pour l’instant, Corentin a besoin de rester un peu seul pour digérer ce qui s’est passé. J’irai le voir demain », confie le milieu de terrain lyonnais, copieusement sifflé ce dimanche en raison de son comportement controversé à l’aller (3-0).

>> A lire aussi : Nettement dominée par l’OL, l’ASSE s’adjuge le derby

Tolisso déjà coupable lors du précédent derby dans le Chaudron

« Corentin est très déçu et malheureux. Il faut lui laisser évacuer cette immense déception. Il a donné tout ce qu’il avait dans le ventre contre Paris et Saint-Etienne. C’est une faute d’inattention qui arrive à tous les jeunes joueurs n’ayant pas encore beaucoup d’expérience. Je suis persuadé qu’il va se reprendre et nous apporter les points qui nous manquent dans le futur », a annoncé le président lyonnais, très protecteur avec un joueur qu’il imaginait à l’Euro 2016 avec les Bleus en début de saison.

« Il faut qu’il relève la tête rapidement. On est tous dans le même bateau », assure de son côté Clément Grenier. Il n’empêche que Corentin Tolisso, très décevant cette saison, s’était déjà distingué lors du précédent derby dans le Chaudron par une boulette similaire coûtant une humiliation aux Lyonnais (3-0). Ce Tolisso-là peut difficilement ambitionner une carrière internationale.

>> A lire aussi : Jean-Michel Aulas dit tout du mercato lyonnais