ASSE-OL: Qui de Perrin ou Gonalons manquera le plus à son équipe pour ce derby?

FOOTBALL Le derby de ce dimanche (21 heures) aura la particularité de se disputer sans les deux capitaines emblématiques que sont Loïc Perrin à Saint-Etienne et Maxime Gonalons à Lyon, tous deux blessés…

Jérémy Laugier

— 

Maxime Gonalons a beau faire chuter Renaud Cohade, le milieu lyonnais s'était lourdement incliné (3-0) lors du précédent derby dans le Chaudron. Lancer le diaporama
Maxime Gonalons a beau faire chuter Renaud Cohade, le milieu lyonnais s'était lourdement incliné (3-0) lors du précédent derby dans le Chaudron. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

S’il y a deux joueurs qui auraient à tout prix voulu être aptes pour le rendez-vous de ce dimanche (21 heures), c’est bien eux. Blessés en ce début d’année 2016, Loïc Perrin et Maxime Gonalons ont pourtant dû déclarer forfait pour ce 112e derby. 20 Minutes cherche à savoir laquelle de ces deux absences risque d’être la plus préjudiciable.

Au vu de la galère vécue par Florentin Pogba la semaine passée à Nantes (2-1), l'ASSE peut s’inquiéter à l’idée de voir son capitaine sur le flanc pour un match d’un tel enjeu. Il n’empêche que lors des 4 rencontres de Ligue 1 disputées sans leur capitaine cette saison, les Verts n’ont concédé que 4 buts et ont récolté 1,75 point en moyenne, contre seulement 1,37 point au terme des 16 matchs avec Loïc Perrin.

>> A lire aussi : Pourquoi les Stéphanois peuvent être inquiets avant le derby

L’absence de Maxime Gonalons plus préjudiciable ?

« Loïc Perrin est le joueur qui sécurise la défense stéphanoise mais l’absence de Maxime Gonalons est selon moi plus préjudiciable pour Lyon car elle touche à l’animation et à l’organisation. En défense, on peut toujours se débrouiller alors que ce poste au milieu est clé. C’est là que tout s’organise », estime ainsi Patrice Ferri, ancien joueur des deux équipes dans les années 90 et désormais consultant pour beIN Sports. Si sa saison n’est pour l’instant pas à la hauteur de sa précédente, Maxime Gonalons garde une influence majeure sur le groupe.

Et ce ne serait-ce qu’au niveau comptable, avec 1,65 point récolté en moyenne par l’OL en sa présence. Sans leur emblématique milieu défensif, les Lyonnais ont vécu trois matchs délicats, avec un nul initial (0-0) face à Lorient et deux piteux revers contre Bordeaux (1-3) et Angers (0-2). Mais le derby aller survolé par l’OL (3-0) a montré qu’il n’y avait vraiment pas de règle. Loïc Perrin a souffert comme rarement face à un Alexandre Lacazette en état de grâce avec son triplé. Quant à Maxime Gonalons, il a quitté Gerland dès la 32e minute de jeu sur blessure, au moment où le score était encore de 0-0.