OL: Six mois après son arrivée, Claudio Beauvue quitte déjà Lyon

FOOTBALL Décevant sous les couleurs lyonnaises, Claudio Beauvue s’est officiellement engagé ce dimanche avec le Celta Vigo. L’OL devrait récupérer 5 millions d’euros, plus 2,5 millions d’euros de bonus éventuels…

Jérémy Laugier

— 

Lors de son dernier match de championnat à Lyon, Claudio Beauvue s'était fendu d'une provocation à l'encontre des supporters de l'OL.
Lors de son dernier match de championnat à Lyon, Claudio Beauvue s'était fendu d'une provocation à l'encontre des supporters de l'OL. — JEFF PACHOUD / AFP

Le bras de fer n’aura pas duré bien longtemps. Huit jours après avoir défié de façon grossière les supporters lyonnais lors de l’inauguration au Grand Stade, afin de précipiter son départ lors du mercato hivernal, Claudio Beauvue s’est engagé ce dimanche pour cinq saisons et demie avec le Celta Vigo.

Le transfert, estimé à 5 millions d’euros, plus 2,5 millions d’euros de bonus éventuels, devrait permettre à l’OL de rentrer dans ses frais, six mois après l’avoir recruté à Guingamp. La venue de l’attaquant guadeloupéen, surtout intéressant dans la profondeur, s’est rapidement révélée être une erreur de casting.

>> A lire aussi: Claudio Beauvue, arrogant ou «super mec»?

Jean-Michel Aulas : « Je pense que son geste l’a amené à rester à Lyon »

Auteur de 8 buts et 2 passes décisives en 28 rencontres avec Lyon, Claudio Beauvue était très loin de sa dernière saison en Bretagne (27 buts au total). Suite à sa deuxième provocation en une semaine face à Troyes (4-1) à l’encontre d’un public lyonnais le sifflant, l’attaquant s'était vu taclé par son président.

« Je pense que son geste l’a amené à rester à Lyon alors qu’on aurait peut-être pu entrouvrir la porte. A Lyon, il y a des valeurs et il y a surtout le respect des supporters », avait fermement annoncé Jean-Michel Aulas. Des excuses de Beauvue sur Twitter et surtout une nouvelle offre du Celta Vigo (5e de Liga) ont donc changé la donne en quelques jours. Rien ne dit que l'OL recrutera quelqu'un pour le remplacer, étant donné le retour planifié pour mi-mars de Nabil Fekir.