Lyon: De jeunes citoyens donnent des pistes pour rénover la place des Terreaux

URBANISME La Jeune chambre économique de Lyon vient de restituer le résultat de trois ans de travail en faveur de la réhabilitation de ce site historique...

Elisa Frisullo

— 

La place des Terreaux à Lyon.
La place des Terreaux à Lyon. — X.Vila / Sipa

Pas besoin d’être architecte ou urbaniste pour savoir que la place des Terreaux aurait bien besoin d’une petite cure de jouvence. Après avoir vu, comme la plupart des Lyonnais, ce site emblématique de la ville se détériorer au fil des ans, la Jeune chambre économique de Lyon (JCE) a engagé il y a trois ans un travail sur l’avenir de la place, réaménagée dans les années 90 par Daniel Buren.

Le résultat de cette action citoyenne, qui s’est concrétisée par la réalisation de neuf projets architecturaux, vient d’être restitué dans un livret de 60 pages baptisé « Un nouvel avenir pour la place des Terreaux ». Un document qui doit être prochainement remis à la mairie de Lyon. « L’objectif de notre action était de porter ce sujet sur la place publique puisqu’il y a une réelle et forte volonté des Lyonnais de faire évoluer la place », indique Benjamin Bayard directeur de la commission Place Ô Visions de la JCE.

>>A lire aussi : Daniel Buren tacle encore le projet de réaménagement de la place des Terreaux

Les Lyonnais interrogés sur l’avenir des Terreaux

Dès le lancement de ce projet, la jeune chambre économique, constituée de jeunes actifs soucieux de faire évoluer la cité, a sondé 500 personnes sur l’état actuel de la place et son possible devenir. La majorité des habitants interrogés a ainsi fait part de son souhait de voir ce lieu, trop minéral, aux abords et à la circulation compliquée et oubliée des autorités, redevenir un lieu convivial, végétalisé, plus animé et mieux sécurisé.

En 2013, une trentaine d’élèves de l’Ecole nationale d’architecture de Lyon ont ensuite été sollicités pour faire évoluer le visage de la place, lors d’un workshop de quatre jours. Des élèves ont ainsi imaginé des jardinières sur le site, des kiosques, certains une tonnelle végétale surplombant la place et d’autres une nouvelle traversée piétonne. Les futurs architectes ont en effet pensé relier la place Maréchal-Lyautey à Saint-Paul en traversant l’hôtel de ville et la galerie des Terreaux, aujourd’hui rarement exploitée.

Des solutions juridiques pour toucher à l’œuvre de Buren ?

« Il ne s’agit pas de supprimer la trace Buren, mais de la faire évoluer par des aménagements réalistes et pas forcément coûteux », ajoute Benjamin Bayard, convaincu de la faisabilité de cette rénovation. Et ce malgré, l’imbroglio entourant l’œuvre de Buren, qui pourrait s’opposer à tout projet pour ne pas voir sa création dénaturée. « Nous avons travaillé sur différents scénarios juridiques, il y aurait des solutions. Aujourd’hui, il ne manque plus que la volonté politique », ajoute la Jeune chambre économique.

Pour l’heure, après la réfection des chaussées entourant la place réalisée l’été dernier, seule la rénovation de la fontaine Bartholdi est prévue cette année par la municipalité lyonnaise.