Coupe de France: La rentrée idéale de l’OL dans sa version Bruno Genesio

FOOTBALL Les Lyonnais ont mis la manière pour éliminer Limoges (7-0), pour la première de leur nouvel entraîneur, ce dimanche à Poitiers...

Jérémy Laugier
— 
Sergi Darder, ici face à Toulouse en octobre, a bien démarré l'année 2016.
Sergi Darder, ici face à Toulouse en octobre, a bien démarré l'année 2016. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

« Il est beaucoup trop tôt pour tirer des enseignements et il va falloir confirmer face à une équipe plus huppée (Troyes samedi au Grand Stade). » Bruno Genesio n’avait pas besoin de le préciser tant sa première large victoire (7-0) ce dimanche en tant qu’entraîneur numéro un de l’OL n’avait guère de sens contre Limoges, modeste 10e de CFA 2.

Il n’empêche que les Lyonnais ont affiché cohérence et sérieux durant 90 minutes, dans un 4-3-3 marqué par le positionnement de Rachid Ghezzal sur l’aile droite de l’attaque.
Seulement titulaire pour la troisième fois de la saison, celui-ci s’est montré très en vue, avec un doublé (57e, 61e) mais aussi un caviar pour Sergi Darder sur le deuxième but de Maxwel Cornet (37e) et une frappe enroulée du gauche sur la transversale limougeaude (40e).

>> A lire aussi : Le malaise persiste autour de Claudio Beauvue

Sergi Darder s’éclate enfin

Ce nouveau cycle entamé avec Bruno Genesio devrait calmer les velléités de départ lors du mercato hivernal. Autre principale satisfaction pour l’OL, encore privé de Lacazette et de Valbuena : Sergi Darder semble enfin trouver sa place au milieu du terrain. Sa justesse technique aux côtés de Clément Grenier a été récompensée ce dimanche d’un joli but (0-6, 71e) et d’une passe décisive pour l’ultime réalisation de Corentin Tolisso (76e).

Recrue clé à Lyon l’été dernier pour 12 millions d’euros, en provenance de Malaga, l’Espagnol de 22 ans est sur le bon chemin, après quatre premiers mois décevants. « Il y a des attitudes positives », résume plus globalement Bruno Genesio. Au vu des couacs enchaînés depuis le derby du 8 novembre, c’est déjà une première vraie victoire dans le virage souhaité par l’OL à Noël. Les débuts à Décines samedi (17 h) constitueront un tout autre défi.

>> A lire aussi : Les cinq choses à retenir de la conférence de presse de Genesio et Aulas