Quand Tony Parker veut chanter, il pleut... Le forcené en HP...

A Lyon, Carole Bianchi

— 

L'international français de basket-ball Tony Parker a reçu mardi la médaille de la ville de Lyon à l'occasion d'un déplacement dans la ville où il devait donner un mini-concert en début après-midi, mais qui a été annulé en raison du mauvais temps.
L'international français de basket-ball Tony Parker a reçu mardi la médaille de la ville de Lyon à l'occasion d'un déplacement dans la ville où il devait donner un mini-concert en début après-midi, mais qui a été annulé en raison du mauvais temps. — Fred Dufour AFP
L’annonce de la semaine

Un hôpital fermé pour pédophiles à Lyon d’ici à 2009. L’annonce de Nicolas Sarkozy faite après l’enlèvement et le viol du petit Enis à Roubaix par un pédophile récidiviste a tiré les principaux candidats aux municipales de Lyon de leur torpeur estivale. Le maire PS Gérard Collomb s’est déclaré «surpris» de l’annonce du président. L’UMP Dominique Perben a quant à lui sous entendu dans un communiqué que cette décision n’aurait pas pu avoir lieu sans la loi d’orientation et de programmation pour la justice votée en 2002 alors qu’il était garde des Sceaux.

Selon Sylvain Cadin, directeur adjoint à l’hôpital psychiatrique Le Vinatier, une unité hospitalière de soins ambulatoire doit ouvrir en 2009 au sein de leur établissement afin de soigner tous les détenus qui ont des problèmes psychiatriques. «Mais d’autres projets sur lesquels nous ne pouvons communiquer actuellement sont en cours», a-t-il déclaré à 20Minutes.

Le flop de la semaine

Douche froide pour les fans de Tony Parker. Un violent orage et une pluie diluvienne ont contraint les organisateurs à annuler le spectacle du basketteur des Spurs qui devait pour la première fois chanter à Lyon quelques titres de son album en public.

Des dizaines d’adolescents sont cependant restés massés devant le Rectangle, place Bellecour, dans l’espoir d’obtenir un petit autographe. Après avoir gribouillé quelques signatures sur des ballons et des bouts de papier sous un parapluie, le mari de l’actrice Eva Longoria s’est engouffré dans une voiture… avec la médaille de la ville de Lyon remise en personne par le maire PS Gérard Collomb. Au moins, TP ne se sera pas déplacé pour rien…

Le transfert de la semaine
Epilogue pour le feuilleton Wiltord. Après plusieurs mois de négociations compliquées, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, Sylvain Wiltord, rejoindra finalement le Stade rennais pour les deux prochaines saisons. Coût du transfert : 1,5 million d’euros.

L’international aurait par ailleurs accepté de toucher 150.000 euros par mois, un salaire nettement inférieur à celui de l’OL. Mais l’ambiance était devenue tendue entre le joueur et le club qui l’avait sanctionné en fin de saison pour une soirée un peu trop festive organisée la veille d’un match décisif. Sylvain Wiltord, 33 ans, retrouve ainsi le club avec lequel il a débuté sa carrière en 1991.

Le revers de la semaine
Retour à la case départ pour le maire de Vénissieux. La cour administrative d’appel de Lyon vient d’annuler une décision de justice datée du 20 juillet qui permettait à André Gerin d’interdire les coupures d’électricité, d’eau et de gaz dans les foyers en difficulté à la fin de la trêve hivernale. Après douze ans de bataille judiciaire, l’arrêté de l’édile avait été jugé légal il y a un mois.

Cette fois-ci, le juge a donné raison à la préfecture du Rhône et à EDF expliquant que cette interdiction était «disproportionnée» et qu’il existait «d’autres moyens d’action en faveur des personnes visées». Tenace, André Gerin affirme qu’il prendra à nouveau trois arrêtés dans les prochains jours.

Le fait divers de la semaine
Direction l’hôpital psychiatrique. A la fin de semaine dernière, un homme de 59 ans a menacé de faire sauter l’immeuble dans lequel il habitait à Oullins. Pendant près de trois heures, les policiers ont tenté de le ramener à la raison. Le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) avait finalement réussi à le maîtriser. Après investigation, aucune arme ni explosif n’ont été retrouvés dans l’appartement du forcené qui affirmait pourtant en détenir. A l’issue d’examens psychiatriques, l’homme a été placé à l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu.