OL: Les cinq choses à retenir de la conférence de presse de Genesio et Aulas

FOOTBALL « 20 Minutes » vous résume les principaux enseignements de la présentation, ce lundi, du nouvel entraîneur de l’OL Bruno Genesio…

Jérémy Laugier
— 
Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas, ce lundi lors d'une conférence de presse précédant la reprise de l'entraînement de l'OL.
Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas, ce lundi lors d'une conférence de presse précédant la reprise de l'entraînement de l'OL. — J.Laugier/20 Minutes

L’OL a déjà connu des reprises d’entraînement plus calmes après la trêve de Noël. En même temps, la conférence de presse du nouvel entraîneur Bruno Genesio et de Jean-Michel Aulas, ce lundi, a surtout révélé un souhait de ne pas tout chambouler à Lyon. Voici les cinq faits (un brin) marquants qu’on a retenus pour vous, avant un mini-stage à Marbella à partir de mardi.

Aulas assure qu’il ne s’agit pas d’un choix par défaut

Jean-Michel Aulas a vite tenu à assurer que Bruno Genesio n’était « pas un choix par défaut mais un choix mûrement réfléchi ». Méconnu du grand public et seulement entraîneur numéro un en CFA (Villefranche puis Besançon dans les années 2000), l’ancien adjoint d’Hubert Fournier a « l’ADN de l’OL » selon le président lyonnais, « parfaitement serein » suite à sa décision.

Il n’empêche que ce dernier a reconnu quelques minutes plus tard avoir rencontré trois techniciens extérieurs au club, dont l’Espagnol Juande Ramos (ex-Séville et Real Madrid) selon L’Equipe.

Aucune révolution tactique à attendre de Bruno Genesio

« Très fier » d’avoir ressenti « la confiance extrême » de Jean-Michel Aulas et de Jérôme Seydoux, deuxième actionnaire de l’OL, Bruno Genesio n’a comme prévu pas signé de déclaration fracassante. Très mesuré et cherchant le plus possible à croiser le regard de son président lors de sa présentation, le nouvel entraîneur lyonnais n’a « pas d’a priori » concernant l’effectif et emmènera 30 joueurs en Espagne.

Concernant un éventuel changement tactique dès le match de reprise dimanche (en Coupe de France à Limoges), il s’est fendu d’un simple « Je n’en ai pas encore parlé avec mes joueurs ». Pas de véritable révolution à attendre donc d’un technicien s’estimant « en mission commando » et voulant voir l’OL « retrouver ses valeurs ».

>> A lire aussi : Fournier, l’entraîneur de Lyon, remplacé par son adjoint Genesio

Eric Abidal a failli venir épauler Bruno Genesio

Gérald Baticle reste adjoint, tout comme Joël Bats qui aura un rôle « plus élargi » qu’entraîneur des gardiens aux yeux de Bruno Genesio. Mais la véritable belle surprise du nouveau staff lyonnais a failli être l’arrivée d’Eric Abidal. Mais l’ancien latéral gauche de l’OL a dû décliner « pour des raisons personnelles ». « Mais on a renoué le lien et il viendra nous donner un certain nombre d’avis et de conseils », explique Aulas.

« Il est possible qu’un ex-grand joueur de niveau international puisse venir aider Bruno », a dans la foulée ajouté le président lyonnais. Ce futur renfort serait donc le pendant défensif de Gérald Baticle, qui s’occupe surtout des attaquants.

Pas de véritable remise en cause au niveau médical

« On n’est pas le seul club à avoir beaucoup de blessés et il y a de nombreuses blessures traumatiques (à commencer par Nabil Fekir). C’est la faute à pas de chance », a tenu à préciser Jean-Michel Aulas, qui rappelle que l’OL a eu moins de problèmes musculaires que dans le passé, lors de cette première partie de saison. « J’ai des choses à voir avec mon staff. Il y a une réflexion là-dessus », a simplement ajouté Bruno Genesio.

Hormis la future mise à l’écart du préparateur physique Alexandre Marles, aucun changement majeur n’est attendu. Lyon croisera donc surtout les doigts pour que l’hécatombe de la fin d’année 2015 s’arrête.

>> A lire aussi : Les supporters de l’OL ne veulent pas de Bruno Génésio

Pas de grandes ambitions pour le mercato hivernal

Globalement déçus par la promotion de Bruno Genesio
Globalement déçus par la promotion de Bruno Genesio, les supporters lyonnais ne devront pas espérer des miracles du recrutement lyonnais cet hiver. « C’est très difficile de faire un recrutement réussi en été et c’est encore plus difficile en hiver, a précisé lundi JMA. Si certains joueurs étaient amenés à partir, il n’est pas impossible qu’on fasse des choix. »