PSG-OL: Comment les Lyonnais vont signer un improbable exploit à Paris

FOOTBALL Après avoir sauvé son honneur en Ligue des champions mercredi à Valence, l’OL va tenter d’être le premier tombeur du PSG ce dimanche à 21 h. « 20 Minutes » a listé trois raisons de (presque) y croire…

Jérémy Laugier

— 

Auteur d'un superbe but mercredi à Valence, Maxwel Cornet portera quasiment les espoirs offensifs de l'OL ce dimanche en raison de la blessure d'Alexandre Lacazette. SIPAN
Auteur d'un superbe but mercredi à Valence, Maxwel Cornet portera quasiment les espoirs offensifs de l'OL ce dimanche en raison de la blessure d'Alexandre Lacazette. SIPAN — SIPA

Même un succès pour l’honneur à Valence (0-2) n’a pas suffi à faire fanfaronner Jean-Michel Aulas avant le déplacement à Paris ce dimanche (21 heures). « Paris est très nettement supérieur à nous dans tous les domaines, et je ne pense pas que mes joueurs soient capables de refaire le même match que ce soir », a glissé le président de l’OL mercredi en Espagne. Pourtant, voici trois raisons majeures et (presque) objectives pour l’OL d’espérer signer un exploit au Parc des Princes.

>> A lire aussi : Pourquoi il n’y a pas de quoi danser la lambada quand même à l’OL

Kevin Trapp va refaire une boulette

Sur les cinq matchs officiels (sur 24) non remportés par le PSG cette saison, le nul (2-2) face à Bordeaux et le revers (1-0) à Madrid ont essentiellement été dus à de surprenantes erreurs de Kevin Trapp.

« Ce qui me dérange, c’est que sa force soit de bien jouer avec ses pieds, confie Nicolas Puydebois, ancien remplaçant de Grégory Coupet à l’OL. Je conseille plutôt à Paris de prendre un gardien comme Antho [Lopes] avant tout bon avec ses mains. Mais il ne faut pas trop miser sur une erreur de gardien quand même. » A bien y réfléchir, l’OL n’aura peut-être guère le choix.

Mapou et Bako vont régaler

Hubert Fournier a fini le match à Valence avec trois défenseurs centraux (Jérémy Morel, Mapou Yanga-Mbiwa et Bakary Koné). Un teaser pour dimanche au Parc ? L’absence jusqu’en janvier de Samuel Umtiti ferait presque moins peur au vu du match rassurant (si si) de Mapou Yanga-Mbiwa à Valence. L’ancien Montpelliérain s’est même fendu de crochets et de passements de jambes lunaires en fin de soirée mercredi. C’est vous dire à quel point il a retrouvé confiance.

Et si Bakary Koné, entré en jeu à Mestalla, s’est fait manger la semaine précédente par le géant angevin Cheikh N’Doye (0-2), il avait (presque) muselé Ibrahimovic et Cavani le 1er décembre 2013 au Parc. L’OL s’était certes fait fesser (4-0) avec une défense à cinq mais les vrais amateurs se souviennent surtout d’un sauvetage acrobatique du Burkinabé devant Zlatan.

Maxwel Cornet va enchaîner les lucarnes

Après son leader défensif Samuel Umtiti, l’OL ne pourra pas non plus compter ce dimanche sur son meilleur attaquant Alexandre Lacazette, touché à la cuisse à Valence (pas plus que sur Mathieu Valbuena). Pas si grave au vu de l’audace affichée par Maxwel Cornet mercredi. L’attaquant de 19 ans s’est offert son premier but européen (un seul but aussi en 30 apparitions de L1 et L2 confondues) d’une superbe frappe du gauche en pleine lucarne.

« C’est un but à la Maxwel Cornet, assure Denis Schaeffer, directeur du centre de formation du FC Metz où a grandi le joueur. Il en a mis des paquets comme ça dans les catégories jeunes en partant du côté droit. Je suis persuadé qu’il s’agit du déclic dont il avait besoin. Quand on voit ce que fait déjà Anthony Martial, on attendait justement qu’il passe la vitesse supérieure. » Thiago Silva et David Luiz peuvent trembler.