Lyon: Plus de 9.300 soutiens en deux jours contre la fermeture du musée des Tissus

CULTURE Une pétition a été lancée pour soutenir l'institution lyonnaise, menacée faute de volontaires pour la financer...

Elisa Frisullo

— 

Au musée des Tissus, lors de l'exposition Les costumes de légendes de l'Opéra.
Au musée des Tissus, lors de l'exposition Les costumes de légendes de l'Opéra. — S. Pretto/Musée des Tissus

Le musée des Tissus compte des soutiens dans le monde entier. Plus de 9.300 personnes ont en effet signé, en deux jours, une pétition contre la fermeture de cette institution lyonnaise, mise en ligne sur Change.org par Daniel H Fruman, collectionneur et professeur.

Dans cette lettre, adressée à la ministre de la Culture Fleur Pellerin et au directeur général des Patrimoines et largement relayée par l’Union interentreprises Textile Lyon Région (Unitex), les signataires s’insurgent contre la menace qui pèse depuis plusieurs mois sur le musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon. Une institution gérée jusqu’alors par la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon.

« Une catastrophe patrimoniale majeure »

Mais suite à une nette baisse de ses recettes fiscales, la chambre consulaire, contrainte aux économies, a annoncé qu’elle n’avait plus les moyens d’assumer le coût de fonctionnement du lieu culturel. Sa fermeture « constituerait indiscutablement une catastrophe patrimoniale majeure », indiquent les opoosants à la fermeture, s’étonnant de l’indifférence de la ville de Lyon et du ministère sur ce dossier.

« Le Musée des Tissus de Lyon est une des plus prestigieuses et importantes (sinon la plus grande) institution au monde consacrée aux textiles en termes de qualité comme de quantité. Il représente le patrimoine textile de la France et est une source inépuisable pour la recherche ainsi qu’un lieu d’inspiration pour la création textile actuelle. Il doit exister et rester ouvert pour le bien de la ville, de la région et pour le rayonnement de la France », ajoutent les soutiens du musée, qui se décrivent comme des « universitaires, conservateurs, experts, chercheurs, collectionneurs et amateurs de textiles sous toutes ses formes ».

Réunion de la dernière chance en janvier

Evoqué depuis plusieurs mois entre Rhône et Saône, le sort du musée pourrait être scellé au mois de janvier. Une réunion doit en effet réunir début 2016 les principaux acteurs concernés par ce dossier, à savoir la CCI de Lyon, la direction régionale des affaires culturelles, pour éviter la fermeture du lieu, qui couvre près de 4 500 ans d’histoire du textile et attire chaque année environ 80 000 visiteurs.

>> A lire aussi : Le musée des Tissus et des arts décoratifs menacé de fermeture, après un siècle et demi d’existence

La Ville de Lyon et la Métropole, sollicitées pour aider au financement du musée, pourraient, dans le meilleur des cas, contribuer au budget de fonctionnement, mais pas assumer seules cette institution créée en 1856. « Si tout le monde fait un effort, nous participerons aussi », avait assuré la semaine dernière à 20 Minutes un porte-parole de la Métropole, soumise également à une baisse des dotations de l’Etat et héritière, depuis la fusion du Grand Lyon et du département, des musées Confluences et gallo-romain de Fourvière.

Plusieurs autres pistes possibles ont également été évoquées mais aucune ne s’est concrétisée, rendant plausible désormais la piste de la fermeture du musée.