Lyon: No One Is Innocent revient toujours aussi enragé au Transbordeur

MUSIQUE Le groupe de rock français sera en concert au Transbo de Villeurbanne le 15 décembre. L’occasion de se replonger sur le dense parcours de No One depuis 1994 avec son leader Kemar…

Jérémy Laugier

— 

No One Is Innocent était au Stade de France avec AC/DC pour deux dates en mai dernier.
No One Is Innocent était au Stade de France avec AC/DC pour deux dates en mai dernier. — DR

De leurs débuts à Propaganda, plus de vingt ans sont passés. Mais les textes du groupe de rock No One Is Innocent, qui jouera au Transbordeur le 15 décembre (20h30), sont toujours aussi enragés. « On n’a jamais baissé notre froc. Même si on diminue parfois le volume, on se doit de toujours dire quelque chose », confie l’emblématique chanteur et leader Kemar.

Avec le 6e album, ce constat est plus vrai que jamais, de Charlie à Massoud en passant par Djihad Propaganda. « Depuis la crise du disque, les producteurs deviennent frileux face aux chansons engagées. Le public doit quand même comprendre qu’il existe autre chose que Lou Doillon et Julien Doré », peste Kemar.

5 francs remboursés à chaque spectateur

Suite aux attentats parisiens du 13 novembre, le guitariste de No One Franck lit avant chaque concert un texte qu’il a écrit en s’inspirant de Patti Smith. « C’est notre petite pierre à l’édifice. Tout le monde voudrait qu’on fasse à chaud une chanson sur le Bataclan mais nous ne sommes pas le supermarché de l’engagement », précise Kemar. Celui-ci se souvient de sa première date à Villeurbanne, au milieu des années 90.

« Il y avait eu un quiproquo sur le prix des places. Nous avons demandé à l’organisateur de rembourser 5 francs à tous les spectateurs s’il voulait qu’on joue », s’amuse le chanteur, qui avait eu gain de cause, chaque fan récupérant une pièce dans une bassine à la sortie du Transbo ce soir-là. Une anecdote qui décrit toujours aussi bien No One Is Innocent. Leurs premières parties de groupes aussi mythiques que AC/DC, Motörhead et Guns N’Roses ne les ont en rien changés.

Tarif : 29 euros. Réservations ici.