Procès d’Échirolles: Des peines de 10 à 20 ans requises à l'encontre des assassins présumés de Kevin et Sofiane

JUSTICE Les douze accusés sont jugés depuis un mois devant la cour d’assises de l’Isère pour le double meurtre perpétré en septembre 2012 au cours d’une rixe…

20 Minutes avec AFP

— 

Le 2 novembre 2015, au Palais de justice de Grenoble.
Le 2 novembre 2015, au Palais de justice de Grenoble. — C. Girardon / 20 Minutes

Un procès qui s’achève, mais toujours pas de réponse. Des peines de 10 à 20 ans de réclusion ont été requises lundi devant les assises de l’Isère à l’encontre des 12 accusés de 19 à 24 ans jugés pour le meurtre de Kevin et Sofiane en 2012 à Échirolles, selon des sources judiciaires. Ouvert le 2 novembre, le procès s’est tenu à huis clos dans une ambiance tendue, ponctuée de menaces, d’insultes et de pressions sur les témoins. Comme durant l’instruction, aucun accusé, dont deux étaient mineurs au moment des faits, n’a avoué sa participation directe au crime.

>> A lire aussi : « Le ventre arraché » ou la douleur sans haine d’une mère à Echirolles

Le verdict de la cour n’est pas attendu avant le 14 décembre, après les plaidoiries de la défense cette semaine. Les peines les plus lourdes, soit 20 ans de réclusion, ont été requises à l’encontre de Ilyès Tafer, âgé de 21 ans, et Constant Mukala Wetu, 23 ans.

« Aucun regret, aucun remords »

« Les accusés ne montrent aucun regret, aucun remords, ils ne concèdent du bout des lèvres, à une ou deux exceptions près, que ce qu’ils sont obligés de reconnaître », a souligné Me Francis Szpiner, avocat des parties civiles, qui a plaidé lundi matin.

« Trois ans après, ils n’ont rien appris et ils continuent leur bras de fer avec la justice en espérant passer à travers les mailles par des mensonges et par des silences. Mais je pense que la cour ne sera pas dupe », a-t-il ajouté. Seuls deux d’entre eux, Mohamed Elhadj, 23 ans, et Ibrahim Camara, 24 ans, ont livré quelques détails sur les responsabilités des uns et des autres.

Procès d’Echirolles : la parole aux accusés mais toujours pas d’aveux

Des dizaines de coups de couteau

Tous sont jugés pour le double meurtre de Kevin, étudiant en master de 21 ans, et Sofiane, éducateur de 22 ans, dans un parc d’Echirolles, près de Grenoble, le 28 septembre 2012. Kevin avait été frappé de huit coups de couteau, dont un mortel au poumon, tandis que Sofiane avait été poignardé à 31 reprises, dont neuf fois dans le dos, et frappé au crâne avec un marteau. Il était décédé le lendemain de multiples hémorragies internes.