OL: Hubert Fournier est (pour l'instant) conforté par Jean-Michel Aulas

FOOTBALL Malgré « une crise de résultats » avec 5 revers lors des 7 dernières rencontres à la tête de l’OL, Hubert Fournier sera sur le banc lyonnais la semaine prochaine à Valence et à Paris…

Jérémy Laugier

— 

Hubert Fournier rappelle aux joueurs qu' "il ne faut pas lâcher" malgré une spirale extrêmement négative.
Hubert Fournier rappelle aux joueurs qu' "il ne faut pas lâcher" malgré une spirale extrêmement négative. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

« Notre métier est d’imaginer les moins mauvaises solutions. » C’est ainsi que Jean-Michel Aulas a conclu son intervention devant la presse ce samedi suite au 5e revers lors des 7 derniers matchs de l’OL, face à Angers (0-2). Questionné sur l’avenir de son entraîneur, de plus en plus fragilisé ces derniers jours, le président lyonnais a assuré qu’Hubert Fournier serait sur le banc mercredi à Valence et dimanche à Paris.

« Il ne serait pas réaliste de nier la crise mais on n’est pas non plus au fond du trou. Il n’y a pas de décision à avoir », a expliqué JMA. Lucide et pas vraiment abattu après ce fiasco accompagnant l’hommage aux anciens joueurs pour cette dernière de Gerland en Ligue 1, Hubert Fournier a vite balayé l’hypothèse d’une démission.

>> A lire aussi : Juninho ne se sent « pas prêt » à entraîner Lyon

Hubert Fournier : « Je serais président, je me poserais aussi des questions »

« Ce n’est pas dans ma mentalité de lâcher comme ça. Je serais président, je me poserais aussi des questions. On peut avoir une discussion avec le "prés'" et si c’est moi le problème, on se serrera la main et on se mettra d’accord. Mais je ne suis pas dans cette optique-là, bien au contraire », a insisté l’ancien coach rémois.

Abordant clairement « une crise de résultats » et « une spirale négative », celui-ci a reçu ce samedi un soutien plus franc que celui d’Aulas, en la personne de Stéphane Moulin. « J’ai une pensée amicale pour lui, a confié l’entraîneur du SCO d’Angers. Ce qu’il doit vivre n’est pas agréable du tout. Comme quoi le foot va très vite car les Lyonnais ont réalisé quelque chose d’exceptionnel la saison passée. »

Fournier persuadé d’une « prise de conscience des joueurs »

Cette période dorée a beau sembler presque aussi lointaine que celle de la bande à Juninho, célébrée toute la soirée, Hubert Fournier garde espoir : « J’ai l’impression, au vu de la déception de ce soir, qu’il y a une prise de conscience de l’ensemble des joueurs ».

Il n’hésite pas non plus à se réfugier dans l’humour pour combattre la crise, lorsqu’un journaliste revient sur la défense de Bakary Koné sur Cheikh N’Doye, 1,92 m et double buteur de la tête ce samedi : « Je n’allais pas mettre Mathieu [Valbuena] au marquage de N’Doye ! »