Lyon: Le Sonic, lieu de la scène « underground », va-t-il réellement fermer?

CULTURE L'établissement a subi un contrôle des services de l'Ecologie urbaine. Verdict : trop bruyant. Il redoute des sanctions...

Caroline Girardon

— 

Illustration de concerts
Illustration de concerts — Thomas Coex / AFP

A Lyon, il fait partie des institutions. Car il est considéré comme l’un des derniers lieux de musiques alternatives et indépendantes. Le Sonic, péniche amarrée le long des quais de Saône, à hauteur du Pont Kitchener, navigue pourtant en eaux troubles.

L’établissement est menacé de sanctions. C’est du moins ce que redoutent ses gérants, qui ont subi début novembre, un contrôle inopiné des services de l’Ecologie Urbaine. Les relevés du limiteur de son ont montré que les volumes autorisés étaient régulièrement dépassés. « Sans compter que les horaires de fermeture le week-end, ne sont pas toujours respectés », indique une source proche du dossier.

La fin de l’autorisation de fermer à 4h ?

Un courrier de la Préfecture a ainsi été envoyé aux gérants pour leur notifier les observations effectuées. Ils disposaient de quinze jours pour répondre. « Depuis dix ans, on a beaucoup fait évoluer les choses. On a notamment embauché des videurs pour encadrer les sorties et limiter les nuisances à l’extérieur. On fait le maximum pour rester dans les clous », explique Thierry Vignard l’un des gérants, concédant que le volume de certains concerts de rock ait pu parfois dépasser les 105 décibels.

Quelles conséquences ? Fin des concerts ? Suppression de l’autorisation de fermeture à 4h les week-ends ? « Pour l’instant, on ne sait pas encore », répond Thierry Vignard. « Dans le pire des cas, le Sonic ferme tout simplement ».

« Il n’y aura pas de sanctions à ce stade »

« La suppression de l’autorisation d’ouvrir jusqu’à 4h, serait catastrophique. Les concerts ne nous permettent pas d’atteindre l’équilibre financier contrairement aux soirées classiques proposées le week-end », complète-t-il.

>> A lire aussi : Le Sonic, bateau-concert, ne veut pas couler

De son côté, la mairie de Lyon, qui soutient l’établissement dans sa programmation culturelle, se veut rassurante. « Il ne s’agit pas de fermer cet établissement. Il n’y aura pas de sanction non plus à ce stade. Une réunion sera proposée dans les prochains jours pour mettre les choses à plat. Ils doivent respecter les règles comme les autres. Mais il n’a jamais été question de retirer notre soutien, ni de fermer les lieux », précise-t-on.

Des propos corroborés par la Préfecture : « C’est un rappel à l’ordre. Aux eux désormais de montrer leur bonne volonté ».