Lyon: Une figure de l'affaire Neyret s'est fait la belle

FAITS DIVERS Stéphane Alzraa, soupçonné d'avoir corrompu Michel Neyret, l'ancien numéro deux de la PJ lyonnaise, est en cavale depuis le 24 novembre...

C.G. avec AFP

— 

La prison de Corbas fut construite pour être un modèle d'établissement pénitentiaire.
La prison de Corbas fut construite pour être un modèle d'établissement pénitentiaire. — C. VILLEMAIN / 20 minutes

Il a profité d’une permission pour prendre la poudre d’escampette. Stéphane Alzraa, 35 ans, détenu à la maison d’arrêt de Corbas, dans le Rhône, purgeait une peine de 30 mois de prison pour abus de bien sociaux.

Alors qu’il avait été autorisé à sortir le 24 novembre, l’homme n’a jamais regagné sa cellule. Le parquet de Lyon a aussitôt ouvert la semaine dernière une information judiciaire pour évasion, comme le révèle iTELE. ​Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui.

Impliqué dans l’escroquerie à la taxe carbone

Figure présumée du milieu lyonnais, Stéphane Alzraa est soupçonné d’avoir corrompu l’ancien grand flic, Michel Neyret en lui offrant des voyages et en lui prêtant de grosses cylindrées. Il devait aussi alimenter des comptes offshore ouverts au nom du policier et de son épouse. Il a d’ailleurs été renvoyé en correctionnelle dans cette affaire.

L’homme est également connu pour avoir fait fortune dans l’escroquerie à la taxe carbone pour laquelle il a été mis en examen et écroué. Le 4 novembre dernier, il s’était vu par ailleurs infliger une autre peine : un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes) pour tentative d’escroquerie à l’assurance en août 2010 à Monaco.