Le président de SOS Racisme en Rhône-Alpes, candidat aux Régionales, mis en examen pour viols

FAITS DIVERS L'homme est accusé de violences et de viols sur son épouse dont il est en train de divorcer...

C.G.

— 

Le logo de l'Association SOS Racisme - Illustration
Le logo de l'Association SOS Racisme - Illustration — Joël Saget / AFP

Amar Thioune, président de SOS Racisme en Rhône-Alpes, vient d’être mis en examen. L’homme, âgé de 44 ans, aurait exercé des violences à l’encontre de son épouse qu’il aurait aussi violé. Le couple est actuellement en instance de divorce.

Sa femme a déposé plainte, l’accusant de lui avoir imposé une relation sexuelle et de l’avoir frappée lorsqu’elle s’est défendue, selon Le Dauphiné Libéré. Une version qu’il réfute totalement.

Candidat sur la liste PS aux Régionales

Placé en garde à vue lundi à l’hôtel de police de Grenoble, Amar Thioune a donc été présenté mardi au parquet de Grenoble. Ce dernier a ouvert une information judiciaire « pour faire toute la lumière sur cette affaire », indiquait le procureur de la République.

Mardi soir, le président de SOS Racisme s’étonnait du « timing de cette mise en examen » puisque selon lui la plainte date de deux mois et évoquait dès lors le contexte politique, à savoir les élections régionales. Amar Thioune se présente en dix-huitième position sur la liste iséroise socialiste, menée par Jean-Jack Queyranne, le président sortant de Rhône-Alpes.