Lyon: La ville première d'un palmarès sur l'attractivité des métropoles, devant Paris

CLASSEMENT Le cabinet d'audit PwC a publié, ce mardi, son premier classement des quinze métropoles les plus attractives...

Elisa Frisullo

— 

Le 7 novembre. Vue de Lyon.  KONRAD K./SIPA
Le 7 novembre. Vue de Lyon. KONRAD K./SIPA — SIPA

De quoi faire tourner la tête aux Lyonnais et un peu titiller les Parisiens. Lyon vient en effet de s’imposer en tête d’un palmarès sur l’attractivité des quinze grandes métropoles françaises, publié ce mardi par le cabinet d’audit et d’expertise PwC. Une performance d’autant plus grande que pour l’une des premières fois dans ce type de classement, la capitale des Gaules surpasse Paris, classée 2e, devant Toulouse, Bordeaux, Strasbourg et Lille.

Pour mener à bien cette étude « Villes d’aujourd’hui, Métropoles de demain », le cabinet a passé au crible une multitude de données institutionnelles françaises et européennes permettant de mesurer la capacité de chacune des cités étudiées « à s’incarner, s’inventer et se réinventer ». La qualité et le cadre de vie, le capital économique, le potentiel et la connexion au monde de chacune des métropoles ont été étudiés.

Paris, moteur de l’économie française

Sur ces trois critères, Lyon est classé au second rang, mais parvient tout de même à se hisser en tête du podium dans le palmarès général. « Surprise de ce classement, Lyon arrive en tête devant Paris, grâce à d’excellentes performances sur l’ensemble des indicateurs », précise le cabinet d’études PwC.

La capitale, qui représente, avec sa région, 30 % du PIB français, conforte sa place de moteur dans l’économie française mais est clairement pénalisée par le cadre de vie. « Le coût de la vie constitue un frein non négligeable à son attractivité, tant nationale qu’internationale », ajoute PwC.

>> A lire aussi : La cité à la trentième place des villes les plus agréables du monde

Lyon supplante la capitale grâce au cadre de vie

En revanche, Lyon tire son épingle du jeu grâce à de meilleures performances en matière de qualité et cadre de vie. La cité, deuxième dans cette catégorie derrière Bordeaux, devance de 30 points la capitale. En matière de transports publics et de mobilité, d’offre culturelle et loisirs, de vie de la cité, Lyon se classe ainsi dans le Top 5 des métropoles françaises.

Plus surprenant, en revanche, en matière de santé et d’offres de soins, Lyon est classée à la 13e place. Comme Marseille et Paris, la ville pâtit de la faible accessibilité aux personnels médicaux et aux établissements de soins offerte à la population, précise le cabinet d’audit, rappelant « la grande saturation des services de soins » dans ces métropoles.

Une bonne année pour Lyon dans les classements

La Métropole de Lyon s’est réjouie de ces « excellents résulats » en matière de qualité de vie. « Cela renforce une nouvelle fois l’ambition portée par la Métropole lyonnaise : continuer à construire une Métropole toujours plus attractive économiquement, toujours plus juste socialement, et toujours plus agréable à vivre pour ses habitants », a t-elle indiqué, en référence à d’autres récents classements dans lesquels Lyon figure en bonne position.

En août, dans le palmarès annuel des villes les plus agréables au monde publié par The Economist Intelligence Unit, Lyon était classée à la 30e place mondiale et la 16e place européenne. Dans l’étude Global Location Trends d’IBM, la ville se hissait dans le Top 20 des métropoles les plus attractives au Monde.