Etat d'urgence: Un jeune, arrêté en possession d'un fusil à pompe, condamné à six mois ferme à Lyon

JUSTICE La police avait trouvé l’arme chez lui, à Vénissieux, dans le cadre de perquisitions administratives…

E.F.

— 

Le nouveau palais de justice de Lyon, le 14 juin 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Le nouveau palais de justice de Lyon, le 14 juin 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

A la barre, il a maintenu avoir trouvé l’arme et l’avoir gardée le temps de s’en débarrasser. Mais sa version n’a pas convaincu le président du tribunal correctionnel de Lyon. Lundi, un jeune de 20 ans, au casier vierge jusqu’alors, a été condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis, après avoir été trouvé en possession d’un fusil à pompe et de munitions, relate ce mardi Le Progrès (lien payant).

« Pas un terroriste, ni un assassin »

Le garçon, qui vit avec son amie chez ses parents, avait été contrôlé la semaine dernière dans le cadre des perquisitions menées suite à l’état d’urgence décrété au lendemain des attentats survenus à Paris. Pour sa défense, le jeune habitant de Vénissieux a martelé avoir trouvé le fusil à Vénissieux dans une gaine électrique et l’avoir entreposé dans un box.

« Je ne suis pas un terroriste ni un assassin », a déclaré le prévenu, cité par le quotidien régional. A l’issue du procès, ce Vénissian a été maintenu en détention.