Savoie: Jugé pour avoir abusé et mis enceinte une adolescente de 14 ans

JUSTICE Le prévenu a évoqué une relation consentie avec une jeune fille qu’il pensait plus âgée…  

E.F.

— 

Le 14 juin 2011. Illustration dans un palais de justice. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Le 14 juin 2011. Illustration dans un palais de justice. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Une sordide affaire. Un homme de 52 ans comparaissait vendredi devant le tribunal correctionnel d’Albertville, en Savoie, pour « agression sexuelle sur mineure de moins de 15 ans » dans une affaire remontant au mois de septembre 2009.

Le jour des faits, le chef d’entreprise était garé sur un parking de supermarché, lorsqu’une adolescente de 14 ans était venue lui demander une cigarette, relate Le Dauphiné Libéré. Après une rapide conversation, l’homme avait demandé à la jeune fille de monter à l’arrière de sa camionnette, où à même le sol, il l’aurait violée. La police avait alors été alertée et un mois plus tard, la mère de l’adolescente avait découvert que sa fille était enceinte.

La victime, majeure aujourd'hui, contredit la version de l'agresseur présumé

A la barre du tribunal, le quinquagénaire a évoqué une relation consentie avec la jeune fille qu’il pensait âgée de 17 ans ou 18 ans. La victime présumée, majeure aujourd’hui, a réaffirmé qu’elle avait été violée mais qu'elle n’avait pas réagi à l’époque dans la camionnette car elle était terrassée par la peur.

La procureur de la République, qui a retenu la contrainte imposée à l’adolescente, a requis trois ans de prison avec sursis à l’encontre du chef d’entreprise. « L’enquête menée jusqu’au bout a mis en évidence une relation sexuelle suite à laquelle une adolescente de 14 ans est quand même tombée enceinte. Si aucune violence physique n’a été relevée sur elle, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de contrainte», a rappellé la procureur, cité par le quotidien régional.

L’avocat de la défense a plaidé la relaxe de son client. Le jugement doit être rendu le 11 décembre.