Lyon: Libérée de prison, Aurore Gros-Coissy veut être «définitivement lavée de tout soupçon» de trafic de drogue

JUSTICE La jeune fille, condamnée à 20 ans de prison pour trafic de drogue, a vu son jugement cassé mercredi par la Cour suprême de Maurice...

Caroline Girardon

— 

Aurore Gros-Coissy arrive à la Cour d'appel de Maurice à Port-Louis le 30 janvier 2015
Aurore Gros-Coissy arrive à la Cour d'appel de Maurice à Port-Louis le 30 janvier 2015 — nicholas larche AFP

« C'est un énorme soulagement ». Mercredi matin, les juges de la cour suprême de l’île Maurice ont cassé le jugement qui avait condamné Aurore Gros-Coissy à 20 ans de prison pour détention de Subutex, en janvier dernier.

La jeune femme, originaire de Saint-Romain-de-Popey, était emprisonnée depuis quatre ans dans les geôles de la prison pour femmes de Rose Hill.

Trafic de Subutex : Après quatre ans de prison, Aurore Gros-Coissy va retrouver la liberté

En août 2011, à son arrivée sur le sol mauricien, les douaniers à l’aéroport de Port-Louis avaient découvert dans ses bagages 1.680 comprimés de Subutex, cachés dans des boîtes de biscuit. La Française avait toujours clamé son innocence, expliquant que la drogue avait été dissimulée par son ancien petit ami, lui ayant demandé de remettre ce « cadeau » à sa mère résidant sur place.

>> Lire aussi : Tout savoir sur le procès d’Aurore Gros-Coissy

La jeune fille est désormais libre. « Cette décision arrive vraiment au bon moment. Sa famille commençait à désespérer de la voir sortir un jour », lâche Farid Dekhli, porte-parole de l’association des Victimes du Détournement de Médicaments et Stupéfiants. « Ses parents sont libérés au même titre qu’elle. C’est un énorme poids en moins », indique le jeune homme.

« Il va désormais falloir qu’elle retrouve ses marques, qu’elle reprenne une vie normale. Ce qui ne va pas se faire du jour au lendemain. Aujourd’hui, Aurore vit dans sa bulle. Je pense qu’elle mettra un certain temps à réaliser ce qui s’est passé », poursuit-il.

Pas encore innocentée

La jeune femme, âgée de 28 ans, pourrait rester encore une semaine sur place avant de rentrer en France, selon son entourage. Ou peut-être plus. Le temps de se réacclimater. Pour autant, le cauchemar n’est pas encore tout à fait derrière elle.

« Le jugement a été cassé. Ce qui ne veut pas dire qu’Aurore a été innocentée. Nous allons engager une procédure pour demander sa réhabilitation à Maurice, et une autre en France pour qu’elle soit innocentée, précise Farid Dekhli. Son travail de reconstruction commence aujourd’hui. Il sera terminé une fois qu’elle aura été définitivement lavée de tout soupçon. »