Rhône: Le deuxième village d'insertion des Roms sera finalement à Saint-Priest

SOCIAL Le choix de la préfecture s'était d'abord porté sur Chaponost, puis Saint-Clément-les-Places...

C.G.

— 

Des enfants Roms jouent dans un village d'insertion à Fives.
Des enfants Roms jouent dans un village d'insertion à Fives. — M.LIBERT/20 MINUTES

Le nom de Chaponost avait été évoqué dans un premier temps avant que le projet ne soit abandonné. La préfecture avait ensuite récemment parlé de Saint-Clément-les-Places. Finalement, le deuxième village d’insertion des Roms, censé abriter 80 personnes, devrait être construit à Saint-Priest, comme le révèle Le Progrès dans son édition du jour.

L’Etat envisagerait d’utiliser le site de la caserne militaire Chabal pour accueillir une vingtaine de familles, choisies sur la base du volontariat. En contrepartie ces dernières doivent s’engager à respecter plusieurs engagements comme renoncer à mendier dans les rues.

>> Lire aussi : Un nouveau concept pour intégrer les Roms des bidonvilles

Un village de préfabriqués gardienné devrait être prochainement installé sur la partie non occupée par les militaires.

La préfecture a indiqué qu’elle entendait créer un comité de suivi afin d’échanger avec les élus et les habitants pour répondre aux interrogations des riverains. L’annonce de la construction d’un premier village sur le site de Saint-Genis-les-Ollières avait suscité de vives réactions parmi les habitants et les élus de la commune.