ASSE-OM: «Ça fait mal à la tête», reconnaît Christophe Galtier

FOOTBALL L’entraîneur stéphanois regrette surtout les deux buts pleins de réussite de l’OM suite au revers (0-2) de son équipe dimanche dans le Chaudron…

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Christophe Galtier, au moment de la Marseillaise qui a précédé dimanche la rencontre entre l'ASSE et l'OM.
Christophe Galtier, au moment de la Marseillaise qui a précédé dimanche la rencontre entre l'ASSE et l'OM. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Deux semaines plus tôt, Christophe Galtier avait affiché une foudroyante colère suite au large revers dans le derby (3-0). Ce dimanche, l’entraîneur stéphanois a nettement mieux encaissé la nouvelle défaite (0-2) de son équipe face à l’OM.

Comment avez-vous vécu cette rencontre ?

Je n’ai pas grand-chose à reprocher aux joueurs car ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient donner dans ce match-là. Le scénario nous a été très défavorable avec des buts juste avant et juste après la pause. Ça fait mal à la tête. Marseille a eu la réussite qu’il fallait avoir. On savait que la tâche allait être difficile, notamment dans la conception du jeu, en raison des absences de repères pour certains [Renaud Cohade a notamment vécu sa première titularisation en L1 depuis décembre 2014].

>> A lire aussi: «Marseille sera à la lutte pour le podium en Ligue 1», assure Christophe Galtier

Après Nice, Caen, Paris, Lyon et maintenant l’OM, l’ASSE s’est inclinée contre toutes les équipes de renom de Ligue 1…

Si on n’arrive pas à battre ces équipes-là, c’est que ça coince. Nous avons des faiblesses qui sont parfois différentes. Ça peut être derrière, au milieu ou devant mais il faut faire ce constat : nous n’arrivons pas à l’emporter face aux grosses cylindrées du championnat. A nous de continuer à avoir la détermination de vouloir jouer. Et ce même si on s’expose beaucoup et que notre équipe est moins hermétique que la saison passée.

Ce constat vous inquiète-t-il pour la suite, au vu de vos ambitions ?

On ne m’a pas défini d’objectif ou d’ambition. L’ambition est de faire une première partie de championnat pour rester placés. On enchaîne beaucoup de matchs avec encore huit d’ici Noël. Mais non, je ne suis pas inquiet, je cherche les meilleures solutions à un moment où l’effectif s’est affaibli de manière considérable (après Théophile-Catherine, Pogba, Sall, Lemoine et surtout Beric, Valentin Eysseric souffre depuis dimanche d’une entorse du cou-de-pied).