OL: Les supporters de La Gantoise interdits de déplacement à Gerland

FOOTBALL Un arrêté du ministère de l’Intérieur français empêche les supporters belges d’assister au match de Ligue des champions à Lyon mardi (20 h 45)…

J.Lau. avec AFP

— 

Lors du match aller, l'OL de Mathieu Valbuena avait obtenu un décevant match nul (1-1) à Gand, malgré une supériorité numérique.
Lors du match aller, l'OL de Mathieu Valbuena avait obtenu un décevant match nul (1-1) à Gand, malgré une supériorité numérique. — Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Après le dernier derby de son histoire, Gerland va vivre son dernier match de Ligue des champions sans supporters adverses. La Gantoise défiera l’OL mardi (20 h 45) sans son public. Les supporters belges viennent d’être interdits pour ce déplacement en raison d’un arrêté du ministère de l’Intérieur français publié au Journal Officiel dimanche.

« Les attentats du 13 novembre témoignent du niveau particulièrement élevé de la menace terroriste » et les forces de l’ordre ne doivent pas « être détournées de cette mission prioritaire pour répondre à des débordements liés au comportement de supporters », précise cet arrêté, en rappelant qu'« il existe une rivalité entre les groupes de supporters belges et lyonnais, en contradiction avec tout esprit sportif ».

Les supporters des deux clubs auraient tenté de se battre à l’aller

Cette interdiction, qui prendra effet à partir de lundi midi et jusqu’à mardi minuit, interdira « le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du KAA Gent ou se comportant comme tel ». Plusieurs centaines de Belges étaient attendues dans les travées de Gerland pour cette 5e journée européenne décisive pour les deux équipes en vue de la qualification.

L’arrêté précise que la rivalité entre les supporters de l’OL et de La Gantoise s’est déjà traduite « par une tentative de confrontation violente entre supporters des deux équipes », lors du match aller (1-1) le 16 septembre en Belgique, et rappelle que « lors des matchs organisés à Lyon, les supporters de l’OL font fréquemment la preuve de leur comportement violent », à l’image d’un match de Ligue Europa, en janvier 2013, face au club londonien de Tottenham.