Lyon: «Le couvre-feu n'est pas exclu», souligne le préfet

TERRORISME Le préfet du Rhône a annoncé les mesures qu’il comptait mettre en place dans le département après les attentats de Paris, vendredi soir…

G.D.

— 

Michel Delpuech,  préfet du Rhône. Photo C. Girardon / 20 Minute
Michel Delpuech, préfet du Rhône. Photo C. Girardon / 20 Minute —

Manifestations culturelles et sportives sont laissés à l’appréciation des organisateurs, ce week-end, dans le Rhône. En revanche, le préfet, Michel Delpuech, a annoncé, ce samedi à Lyon qu’il « n’hésitera pas » à recourir au couvre-feu « si des rassemblements ou des réactions comme des manifestations de joie faisaient allégeance au terrorisme », selon Le Progrès.

Police aux frontières mobilisée

« Pour l’instant, ce n’est pas le cas, mais si des informations nous remontaient en ce sens d’ici samedi soir, je n’hésiterai pas », a-t-il déclaré. Le préfet a aussi annoncé que la police aux frontières a mis en place un dispositif de contrôle pour l’Ain, la Savoie, la Haute-Savoie et l’aéroport Saint-Exupéry.

La fête des Lumières ?

Quant aux fêtes du 8 décembre, dite fête des Lumières, aucune décision n’a encore été prise. « Il ne s’agit pas pour notre pays de cesser de vivre, sinon nos ennemis se diraient que la cible est atteinte », explique Michel Delpuech. Cette fête rassemble plusieurs millions de personnes, tous les ans, à Lyon.