VIDEO. Ligue 1: L'OL doit-il miser sur Maxime Gonalons en défense centrale pour se relancer?

FOOTBALL Le capitaine lyonnais sera aligné au poste de défenseur pour la deuxième fois consécutive samedi (20 heures) à Troyes…

Jérémy Laugier

— 

Après le succès (3-0) face à Toulouse vendredi dernier, Maxime Gonalons va à nouveau être aligné en défense centrale samedi à Troyes.
Après le succès (3-0) face à Toulouse vendredi dernier, Maxime Gonalons va à nouveau être aligné en défense centrale samedi à Troyes. — FAYOLLE PASCAL/SIPA

Cette saison, l’OL présente un embouteillage comme jamais en défense centrale avec cinq joueurs dans son effectif professionnel pour deux places. Pourtant, aux côtés de l’incontournable Samuel Umtiti, c’est… un milieu de terrain qui semble sur le point de s’imposer. Et pas n’importe qui, puisqu’il s’agit du capitaine lyonnais Maxime Gonalons, titularisé samedi (20 heures) à Troyes pour la deuxième fois consécutive comme défenseur central. « Sa présence nous permet d’avoir une sérénité technique importante », a justifié jeudi Hubert Fournier devant la presse.

L’entraîneur de l’OL, qui avait déjà misé sur Maxime Gonalons pour pallier la blessure précoce de Milan Bisevac face à Reims (1-0) ce mois-ci, n’a pas fermé la porte à son repositionnement dans la durée : « C’est l’avenir qui nous le dira mais j’ai été satisfait de sa prestation contre Toulouse ». Si cette possibilité ne va pas enchanter l’international de 26 ans, elle confirme que Fournier ne compte plus sur Bakary Koné (aucune apparition depuis cet été) et Lindsay Rose (un seul match à Bordeaux) et qu’il doit composer avec la fragilité de Milan Bisevac, encore forfait dans l’Aube, et « les débuts catastrophiques » de Mapou Yanga-Mbiwa.

Relance et leadership contre inexpérience du poste et lenteur

Anthony Lopes, qui n’a concédé que 7 buts lors des 11 premières journées de L1 (contre 5 en 3 matchs de Ligue des champions), s’est montré rassuré par la présence de son capitaine au plus proche de lui. « Avec lui, on peut sortir le ballon de derrière assez facilement. Il a un très bon jeu au pied, du droit comme du gauche. Il amène de la stabilité et c’est un énorme plus pour la relance », s’enthousiasme le gardien lyonnais. Sa relance et son leadership, que possède également Samuel Umtiti, « le patron derrière » selon Lopes, peuvent-ils masquer son manque d’expérience du poste, combiné à une certaine lenteur ?

Même dans la nette victoire contre Toulouse (3-0), Maxime Gonalons s’est retrouvé débordé par des contre-attaques en solitaire de Somália et Martin Braithwaite (à 1'20'' sur la vidéo ci-dessus), respectivement bloquées par Lopes et Umtiti (suspendu samedi à Troyes). De même, lors du derby à Gerland (2-2) en avril dernier où il avait dû reculer suite à l’expulsion de Lindsay Rose, l’habituel milieu récupérateur avait été transpercé par Romain Hamouma sur le deuxième but stéphanois (à 6'15'' sur la vidéo ci-dessous). Cet OL convalescent semble être prêt à jouer ce pari défensif avec son capitaine pour se relancer au mieux.