OL: Hubert Fournier a voulu «protéger» Alexandre Lacazette en le sortant contre Valence

FOOTBALL L’entraîneur lyonnais assure que le surprenant remplacement de son attaquant en Ligue des champions mardi était un moyen de « le protéger physiquement »…

Jérémy Laugier
— 
Hubert Fournier a remplacé à la surprise générale  Alexandre Lacazette face à Valence (0-1) dès la 74e minute de jeu.
Hubert Fournier a remplacé à la surprise générale Alexandre Lacazette face à Valence (0-1) dès la 74e minute de jeu. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les questions ont fusé jeudi en conférence de presse autour de la méforme persistante d’Alexandre Lacazette. L’attaquant lyonnais, qui n’a plus inscrit le moindre but dans le jeu depuis plus de cinq mois, semble encore en plein doute, comme le prouve sa récente interview dans L’Equipe. Didier Deschamps ne l’a d’ailleurs pas retenu pour les deux prochaines rencontres des Bleus contre l’Arménie et le Danemark.

« Pour nous tous, il y a une attente différente de celle qu’il y avait l'an passé, constate Hubert Fournier. On attend peut-être trop de cette équipe d’ailleurs. Le gros changement est là et le cas d’Alex est symptomatique. On attend énormément du meilleur joueur et buteur de la saison dernière et il peine un peu, à l’image de l’équipe. »

>> A lire aussi : Les cinq plus beaux buts d’Alexandre Lacazette en Ligue 1

Une rencontre a bien eu lieu entre Fournier, Lacazette et son frère

Mis en cause par Lacazette dans cette interview (« J’aurais préféré qu’il me défende »), l’entraîneur de l’OL a depuis rencontré en privé l’attaquant guadeloupéen et son frère, qui s’occupe depuis peu de ses intérêts. Il a dévoilé jeudi devant la presse ses conseils afin que son atout offensif majeur revienne à son meilleur niveau : « Il faut qu’il retrouve de la spontanéité ainsi que de la joie de vivre et de jouer. Il doit éviter d’avoir à porter comme un fardeau son titre de meilleur buteur du dernier championnat ».

Muselé mardi en Ligue des champions face à Valence, « qui jouait à dix derrière en deuxième mi-temps » selon Hubert Fournier, Alexandre Lacazette a été remplacé à la surprise générale, dès la 74e minute, par Claudio Beauvue.

Fournier : « Si c’était ça le problème, ce serait tellement simple à régler… »

« Il fallait le protéger physiquement car il avait encore quelques petites lourdeurs. S’il n’avait pas joué à Bordeaux (3-1 le samedi précédent), ce n’était pas pour le faire souffler mais parce qu’il avait des douleurs au dos qui revenaient. Ça fait partie de ma responsabilité de le protéger. Et ce même si à un moment, je ne l’ai soi-disant pas assez protégé… », a expliqué avec une pointe d’ironie l’ancien coach rémois, qui n’a « pas l’impression de l’avoir beaucoup exposé ».

Celui-ci a tout de même tenu à écouter les reproches du clan Lacazette, afin de favoriser le retour au premier plan du joueur de 24 ans. « Tous les grands buteurs ont eu des périodes difficiles et il en fait partie », a ainsi glissé Hubert Fournier, avant de relativiser l’impact de son différend avec l’attaquant sur les décevants résultats actuels de l’OL : « Si c’était ça le problème, ce serait tellement simple à régler… »