OL: «Ça cherche toujours la petite bête», regrette Claudio Beauvue suite à son interview polémique

FOOTBALL L'ancien Guingampais est revenu après la défaite (0-1) face à Valence sur ses propos tenus dans la presse, qui ont beaucoup fait parler à Lyon mardi...

Au stade de Gerland, Jérémy Laugier
Claudio Beauvue s'était montré en difficulté à Gand (1-1) lors de sa première apparition en Ligue des champions.
Claudio Beauvue s'était montré en difficulté à Gand (1-1) lors de sa première apparition en Ligue des champions. — Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Claudio Beauvue n’a disputé que le dernier quart d’heure d’OL-Valence (0-1) mais il tenait à s’exprimer devant la presse à l’issue de la rencontre. Et ce en raison de ses propos dans l’édition de mardi de Ouest France, qui ont vite pris de l’ampleur à Lyon, au lendemain de l’interview d’Alexandre Lacazette dans L’Equipe.

« Ça a pris de grandes proportions, a pu constater Claudio Beauvue. Il y a vraiment eu une incompréhension avec le journaliste. On n’a pas de problème à l’intérieur du groupe. On n’a même pas parlé de l’article sorti sur Alex (Lacazette). Ce sont des petits trucs externes au foot qui peuvent laisser penser aux gens qu’il y a un petit problème. »

>> A lire aussi: Après Lacazette, Beauvue étale son spleen dans la presse

Claudio Beauvue : « Ce n’est pas le salaire qui fait le joueur »

Auteur de trois buts sous ses nouvelles couleurs, l’ancien Guingampais veut se focaliser sur le jeu de l’OL : « Notre seul problème, c’est d’essayer de se trouver et de produire du beau jeu sur le terrain. Voilà, ça cherche toujours la petite bête quand ça ne va pas bien… » Claudio Beauvue, qui considère que Lyon « monte en régime », reconnaît les difficultés offensives de son équipe, incapable de concrétiser un seul de ses vingt tirs mardi : « Nous sommes un peu poussifs devant. On a du mal à trouver cette cohésion dans le jeu de passes et à être efficaces ».

Il a aussi souhaité soutenir Alexandre Lacazette, qui n’a plus inscrit de but dans le jeu depuis le 26 avril dernier à Reims (2-4) : « Alex a eu une préparation un peu tronquée. On a beau dire qu’il a changé de statut et de salaire, je peux vous assurer que ce n’est pas le salaire qui fait le joueur. Il faut le laisser revenir ».