Régionales: Najat Belkacem s'engage (un peu) aux côtés de Jean-Jack Queyranne

POLITIQUE La ministre de l'Education hationale présidera le comité de soutien du candidat socialiste à la région Rhône-Alpes-Auvergne, sans pour autant être candidate sur sa liste...

C.G. avec AFP
— 
Najat Vallaud-Belkacem Le 18 septembre à Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
Najat Vallaud-Belkacem Le 18 septembre à Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON — AFP

Un soutien de poids. Najat Vallaud-Belkacem fera campagne aux côtés de Jean-Jack Queyranne pour les élections régionales en Rhône-Alpes-Auvergne. Elle présidera son comité de soutien. Mais la ministre de l’Education ne figurera pas sur la liste socialiste. C’est ce qu’a indiqué son entourage lundi, confirmant une information du Progrès.

Elle participera en revanche à quelques meetings de campagne. Affaibli par une vingtaine de défections sur ses listes et n’ayant pas réussi à rassembler la gauche dès le premier tour, Jean-Jack Queyranne s’est immédiatement réjoui de l’annonce par « un grand merci à elle » dans un tweet.

 

Régionales : Comment se présente le scrutin en Rhône-Alpes-Auvergne ?

« C’est un soutien de poids, un signe d’amitié et de confiance. Je les apprécie particulièrement dans une campagne face à l’extrême droite et à la droite extrême », a-t-il poursuivi dans les colonnes du Progrès, en référence à son rival Les Républicains, Laurent Wauquiez, connu pour ses idées très à droite, qui a néanmoins réussi à rallier le centre pour sa campagne.

Les porte-parole de l’élu de Haute-Loire ont ironisé dans un communiqué sur un président de Région apparaissant « désormais comme un candidat sous tutelle de décisions nationales ». Ils ont également adressé quelques piques à Najat Vallaud-Belkacem en critiquant son engagement « équivoque ».

« Pas prendre le risque de la défaite »

« Elle a suffisamment de temps pour animer la campagne mais pas assez dans son agenda de carrière personnelle pour être candidate… et prendre le risque de la défaite », ont-ils raillé.

Najat Vallaud-Belkacem a commencé sa carrière politique auprès du maire de Lyon, Gérard Collomb. Et c’est Jean-Jack Queyranne qui lui a permis de décrocher son premier mandat en étant élue en 2004 conseillère régionale sur sa liste.