Carton Rouge veut un terrain hors jeu

©2007 20 minutes

— 

Opposés au projet OL Land, les membres de l'association Carton Rouge ont voulu se faire entendre à l'occasion du conseil communautaire. Ce soir, les élus du Grand Lyon doivent en effet voter la mise en révision du plan local d'urbanisme (PLU) de la commune de Décines pour permettre la construction du Grand Stade de l'Olympique Lyonnais sur le site du Montout à l'horizon 2010. En fin de semaine dernière, l'association, composée de 290 adhérents habitant principalement à Décines, a déposé un courrier dans la boîte aux lettres de chaque élu communautaire afin de dénoncer le projet de zone commerciale (hypermarché, hôtels, centre de loisirs...) prévu à proximité du complexe sportif de 60 000 places. Selon ces riverains, les infrastructures existantes ou envisagées actuellement ne sont pas adaptées pour desservir un tel terrain, pourtant classé « site stratégique de développement de l'agglomération lyonnaise ». Soutenus par des associations écologiques comme Chassieu Environnement, ils craignent des nuisances sonores et une recrudescence de pollution.

Ces derniers jours, l'association est par ailleurs allée à la rencontre des Décinois pour leur parler du projet et faire signer une pétition. « Je suis pour ce stade. Mais l'OL Land fera perdre de la valeur au complexe, c'est dommage », affirmait mardi matin sur le marché de Décines, Marc Panossian, commerçant et supporter de l'OL. « Ce site a été choisi car c'est la solution la plus rapide et la moins chère, poursuit Francisco Martinez, membre de l'association. Le projet ne se fait pas dans l'intérêt général. » Selon lui, l'ouverture d'une concertation préalable par le Grand Lyon ne permettra pas d'aborder le projet en lui-même. « Pour le moment, personne n'est d'accord sur la façon d'évacuer les 60 000 personnes un soir de match », poursuit Elisabeth Sibille, secrétaire de Carton Rouge et habitante des Ruffinières. « Le projet est dans une phase d'étude de faisabilité, rétorque le maire PS de Décines, Pierre Crédoz. L'accessibilité est effectivement un point délicat car la ville ne doit pas devenir un immense parking les jours de matchs. Il n'y pas une, mais plusieurs solutions envisagées. »

concertation La concertation préalable sera ouverte du 1er octobre au 19 décembre. Durant cette période, une réunion publique sera organisée dans les communes de Décines, Chassieu et Meyzieu.