Lyon: La ville perd des places dans le cœur des étudiants

PALMARÈS La ville n’est que 9e au classement des villes où il fait bon étudier…

E.F.
— 
Des étudiants s'installent dans une salle de cours de l'Université Lyon 2, le 22 mai 2009 à Lyon
Des étudiants s'installent dans une salle de cours de l'Université Lyon 2, le 22 mai 2009 à Lyon — Jean-Philippe Ksiazek AFP

Lyon perd en attractivité auprès des étudiants. Selon le dernier palmarès de L’Etudiant consacré aux villes où il fait bon étudier, rendu public ce mardi, la ville se classe à la neuvième position. Soit une chute de trois places par rapport à 2014.

Les points faibles : logement, environnement et transports…

Pour établir son classement, dominé en cette rentrée par Toulouse, Grenoble et Montpellier, le magazine, qui a passé au crible la vie étudiante dans 41 villes, s’est concentré sur plusieurs critères essentiels pour la jeunesse. A savoir le logement, les transports, l’International, la formation, la culture, le sport, les sorties et l’emploi.

Si en termes d’offres de formation et d’offres culturelles, Lyon, qui accueille chaque année quelque 120 000 étudiants, arrache la première place, en termes de transports, logement, d’environnement et de sport, elle ne figure même pas dans les vingt premières villes cités. Une bonne claque pour la Capitale des gaules qui s’explique sans doute par la difficulté pour les étudiants à accéder à un logement à un prix décent et par les tarifs élevés des abonnements TCL.

En matière d’emplois et d’accueil des étudiants étrangers, la ville est mieux notée par les jeunes et se place en quatrième position.