Lyon: Une nouvelle carte culture plus avantageuse

NOUVEAUTE La municipalité vient de lancer une offre combinant l’entrée des six principaux musées de la ville et de celle de la bibliothèque. Mais pas seulement…  

Caroline Girardon

— 

Le musée des Beaux Arts de Lyon fait le pari d'attirer d'avantage les jeunes. C.VILLEMAIN/20 MINUTES
Le musée des Beaux Arts de Lyon fait le pari d'attirer d'avantage les jeunes. C.VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Il a fallu deux ans pour mettre le système en place. La municipalité de Lyon vient de lancer une nouvelle offre culturelle : une carte permettant d’accéder aux six principaux musées et à la bibliothèque de la ville à volonté contre 38 euros par an pour les plus de 25 ans et 15 euros pour les 18-25 ans.

Elle offre également des réductions pour certains spectacles dans les grandes salles lyonnaises : le théâtre des Célestins, l’auditorium, l’opéra, la Maison de la danse, le théâtre de la Croix-Rousse et le TNP.

« Attirer plus de jeunes »

D’autres déclinaisons sont proposées : 18 euros pour accéder seulement à la bibliothèque et 25 euros pour la carte Musées (7 euros pour les 18-25 ans). Si l’idée de combiner l’entrée pour plusieurs établissements semble logique, elle n’avait pourtant jamais été expérimentée entre Rhône et Saône.

« L’objectif est de faire de nos établissements non plus des lieux de visite mais des lieux de fréquentation dans lesquels on revient régulièrement, indique Georges Képénékian, adjoint à la mairie en charge de la culture. Il s’agit également d’attirer plus de jeunes. »

Un moindre mal vu que la municipalité a restreint les conditions de gratuité des musées. Désormais, seuls les mineurs ne paieront plus l’entrée alors qu’il fallait auparavant, avoir moins de 26 ans.

900 cartes en deux jours à la bibliothèque municipale

« Les visiteurs auront ainsi la possibilité de faire un circuit, d’aller d’un musée à l’autre. Cela va les aider à pousser les portes de nos institutions et à revenir voir une exposition », espère Xavier de la Selle, le directeur des musées Gadagne, de l’imprimerie et Malartre.

Gilles Eboli, le directeur de la bibliothèque municipale ne tarit pas d’éloge sur cette nouvelle offre : « Chez nous, la tarification était devenue un obstacle. Elle était totalement dépassée puisqu’elle reposait sur les supports proposés (livres, CD, DVD). Ce qui ne fonctionne plus du tout en raison de la multiplicité des supports. L’objectif est de faire revenir la catégorie des 13-29 ans, en recul ces dernières années. » En deux jours, l’établissement a déjà vendu 522 cartes culture et 376 cartes bibliothèques.

D’autres établissements à venir

De son côté, la municipalité a annoncé que d’autres établissements lyonnais sont amenés à intégrer cette carte multipartenaire. A commencer par le musée des Confluences dès le mois de janvier. Même chose pour le Marché Gare qui en a rapidement fait la demande.