VIDEO. Lyon: Découvrez nos cinq concerts coup de cœur de la rentrée

MUSIQUE « 20 Minutes » a sélectionné cinq rendez-vous incontournables dans autant de salles différentes du Grand Lyon…

Jérémy Laugier

— 

Sufjan Stevens donnera l'un de ses très rares concerts français le 27 septembre au Radiant-Bellevue de Caluire.
Sufjan Stevens donnera l'un de ses très rares concerts français le 27 septembre au Radiant-Bellevue de Caluire. — DR

On vous imagine dépités de constater que la date événement réunissant Method Man et Redman est complète, le 13 septembre au Transbordeur. 20 Minutes a tout de même sélectionné pour vous cinq autres concerts majeurs en cette rentrée culturelle dans l’agglomération lyonnaise.

Django Django au Transbordeur

Le public français a craqué dès 2012 sur le mélange de pop, rock psyché, et arrangements dansants de Django Django. « J’adorais la notion de psychédélisme dans les années 1960, qui était aussi facile d’accès que la pop. Ce savant équilibre m’a toujours intéressé. J’aime quand des disques étranges se transforment en disques pop », explique le batteur et producteur David MacLean, fan depuis l’enfance des Beatles et des Beach Boys. Born Under Saturn marque le grand retour de la formation britannique.
26 €. Le 22 septembre au Transbordeur (Villeurbanne). Réservations ici.

Sufjan Stevens au Radiant-Bellevue

Attention, génie ! Cinq ans après les expérimentations baroques du très pop The Age of Adz, Sufjan Stevens revient avec le bouleversant album folk Carrie & Lowell. Le fascinant artiste américain de 40 ans compile des souvenirs personnels liés à sa mère Carrie et à son beau-père Lowell. Une trentaine de places viennent d’être remises en vente pour ce concert s’annonçant lumineux.
46 €. Le 27 septembre au Radiant-Bellevue (Caluire). Réservations ici.

Les Innocents à l’Epicerie moderne

Près de vingt ans après l’entêtant tube Colore, JP Nataf et Jean-Christophe Urbain ont bien fait de se retrouver. A en croire leur cinquième opus Mandarine (le premier depuis 1999), la pop francophone des Innocents a encore de beaux jours devant elle.
De 16 à 20 €. Le 15 octobre à l’Epicerie moderne (Feyzin). Réservations ici.

Souljazz Orchestra au Marché Gare

Rythmes soul, jazz, afro, latins et antillais, énormes mélodies cuivreuses et vieux claviers surchauffés : le Souljazz Orchestra est un ovni sur la scène musicale internationale. Le sextet canadien, qui va publier vendredi Resistance, multiplie les ahurissantes prestations live depuis le début des années 2000.
De 12 à 16 €. Le 15 octobre au Marché Gare (Lyon 2e). Réservations ici.

Archive à l’Amphithéâtre de la Cité Internationale

L’aventure électro-rock initiée en 1994 par les Britanniques Darius Keeler et Danny Griffiths est toujours bien là vingt ans plus tard, comme en atteste Restriction. Si Archive n’a jamais égalé son chef-d’œuvre You all look the same to me, porté par Again (2002), il reste une belle curiosité sur scène.
33 €. Le 24 octobre à l’Amphithéâtre de la Cité Internationale (Lyon 6e). Réservations ici.