Des bancs où ne pas s'asseoir

©2007 20 minutes

— 

Un nouveau concept de mobilier urbain débarque en ville. Le Grand Lyon va tester pendant trois mois des bancs publics, baptisés des « assis-debout », sur lesquels on ne peut pas s'allonger.

« Ils sont en partie destinés aux jeunes qui ont pris la mauvaise habitude de s'asseoir sur les dossiers des bancs, ce qui les abîme », explique Claude Pillonel, vice-président du Grand Lyon, en charge de la voirie. « Mais ce n'est pas un dispositif contre les clochards. Ils ne sont pas faits pour remplacer les bancs traditionnels. » Trois prototypes différents vont être installés en début de semaine place Saint-Vincent (1er), place Rouget-de-L'Isle (3e) et rue de la République (2e). Si les riverains adoptent le concept, l'agglomération pourrait installer d'autres « assis-debout », principalement devant les lycées et les collèges.