Un Lyonnais imagine une finale de Coupe du monde 2050 France-Chine sur Mars !

FOOTBALL Technicien informatique à Lyon, Johnny Fudal vient de publier « Star des Années 2050 », un roman fiction où il se projette sur l’évolution du football d’ici 35 ans…

Jérémy Laugier

— 

Johnny Fudal a publié son premier roman le 30 juin.
Johnny Fudal a publié son premier roman le 30 juin. — J.Laugier/20 Minutes

« Je dois avoir un cerveau plutôt détraqué ! » A 27 ans, Johnny Fudal n’a vraiment pas bridé son imagination au moment d’écrire son premier roman d’anticipation Star des Années 2050, publié le 30 juin dernier. Ce technicien informatique, arrivé à Lyon en 2010, se projette sur ce que deviendra selon lui le football d’ici 35 ans.

« Il est drôle de constater que la vision de l’année 2015 dans Retour vers le futur II (1989) n’est pas tant erronée que ça. Peut-être que mes petits-enfants diront un jour que leur papy avait raison sur plusieurs points, mais qu’il était aussi sur une autre planète concernant d’autres éléments », sourit ce Lensois d’origine, qui a découvert le stade Bollaert en 2001.

Ado, il envoie des lettres à Frédéric Thiriez pour modifier les tirs au but

Il n’est donc pas question d’Overboard ou de Big Brother dans ses 300 pages de fiction mais quasi exclusivement de la trajectoire du sport le plus populaire de la planète. Celui-ci connaîtra pour Johnny Fudal de petits changements de règles, comme la fin des tirs au but, remplacés par des un contre un entre attaquant et gardien à la manière du hockey-sur-glace. « A l’adolescence, j’ai envoyé des lettres à la LFP pour proposer cette règle mais Frédéric Thiriez ne m’a jamais répondu », s’amuse le jeune auteur.

Ce dernier va plus loin en imaginant le vote en direct de supporters ayant des abonnements VIP pour effectuer les changements de joueurs durant un match, via un système de bonus-malus. Une interactivité permettant aussi de venir en aide à un arbitre indécis au moment de siffler ou non un penalty. « Les supporters lyonnais auraient ainsi pu changer le cours de l’histoire en 2005 avec cette faute sur Nilmar », glisse Johnny Fudal. « J’ai depuis un an l’impression d’être Clark Kent avec ma vie de technicien informatique la journée et celle d’écrivain le soir », remarque ce dernier, dont la crainte des dérives du football business transparaît inévitablement dans Star des Années 2050.

A 78 ans, Zizou commentera la finale France-Chine… sur Mars !

L’essentiel de son propos concerne « le nouveau système de franchises » sponsorisées par de grandes entreprises venues essentiellement d’Asie, à l’exception de Liverpool, désormais géré par ses supporters. Un virage faisant suite au rachat en 2035 de la FIFA par une célèbre société de jeux vidéo. Cette ligue fermée comprenant notamment la franchise chinoise Intal Blaugrana (ex-Barca), et où Lyon n’a plus d’équipe professionnelle (au contraire de Paris, Marseille et Monaco), se déroule dans le roman telle une tournée mondiale. Les joueurs n’ont plus leur nom sur les maillots mais un pseudo rappelant Twitter.

Le tournant de cette fiction a lieu lors de la Coupe du monde 2050, où Chine, Inde, Etats-Unis, Japon, Brésil, Qatar, Russie et Royaume Uni sont qualifiés d’office. Qu’est devenue la France ? Après une élimination dès le premier tour à l’Euro 2016 puis une longue traversée du désert, les Bleus vont disputer à la surprise générale la finale de ce Mondial 2050 face à la Chine. « Les joueurs français seront devenus amateurs et ils devront poser des congés sans solde pour participer à la Coupe du monde », explique Johnny Fudal, qui pousse « le gigantisme de ce sport devenu de divertissement » en imaginant comme théâtre de cette finale… la planète Mars ! Avec comme prestigieux commentateur un certain Zinédine Zidane, alors âgé de 78 ans…

Vous pouvez commander Star des Années 2050 aux éditions Chapitre.com ici.