Le glissement de terrain au lac du Chambon, le 5 juillet 2015
Le glissement de terrain au lac du Chambon, le 5 juillet 2015 — PHILIPPE DESMAZES AFP

EBOULEMENT

VIDEO. Isère: Manuel Valls attendu dans la vallée coupée du monde

Depuis le mois d'avril, les villages de Haute-Romanche ne peuvent plus emprunter la route du Lautaret pour se rendre à Grenoble...

Fermée depuis avril, la route du Lautaret, entre Grenoble (Isère) et Briançon (Hautes-Alpes) n’est toujours pas accessible pour les automobilistes au niveau du tunnel du Chambon. La départementale permet de rallier Grenoble ou Lyon, les villes vers lesquelles sont tournés les habitants de ce secteur.

 

Barrage du Chambon (Isère) - Capture d’écran Google map

 

Le Tour de France devait l’emprunter ce samedi, pour rallier l’Alpe d’Huez, mais il a été détourné. Et l’espérance de voir enfin la montagne tomber dans le barrage du Chambon début juillet, pour pouvoir enfin entamer la consolidation de la route, a fait long feu.

Lac du Chambon : Plus un glissement qu’une rupture brutale du massif de la roche

Voilà le tableau, guère brillant, que va se voir tracer le Premier ministre Manuel Valls, en visite ce vendredi à La Grave, haut lieu du tourisme de haute montagne. Un tourisme qui a du plomb dans l’aile cette année. Le téléphérique des glaciers de la Meije, habituellement très emprunté, ne voit plus passer que 400 personnes, contre 1.000 à 1.200 habituellement à cette période de l’année, relate Libération, et ne rapportera que la moitié du chiffre d’affaires de 2014.

Mesures exceptionnelles attendues

Les hôteliers perdent 50 à 60 % de leurs réservations par rapport à l’an dernier. Une véritable catastrophe économique, qui pourrait empirer encore si la route n’est pas rétablie pour la saison hivernale, dans ce secteur très apprécié des skieurs hors piste.


Dans les Hautes-Alpes, la coupure d’une route fait suffoquer un village

Le Conseil général de l’Isère a voté fin juin la réalisation d’une route de secours, sur un chemin forestier qui longe le lac du Chambon. Mais elle sera à sens unique, et sa réalisation n’a pas encore commencé. Autant dire qu’elle ne suffira pas à relancer le tourisme. Ce vendredi, les habitants attendent du Premier ministre l’annonce de mesures exceptionnelles de l’Etat.

« Valls est notre dernière carte »

« Manuel Valls, c’est notre dernière carte », annonce dans Le Dauphiné Libéré Sonia Paquet-Chamoux, porte-parole du Collectif Chambon. « Le Premier ministre connaît déjà nos problèmes, puisque nous avons collaboré avec les services de la préfecture pour préparer sa venue. Nous lui avons déjà transmis des fiches. Il n’y a aucune satisfaction à recevoir le chef du gouvernement sur notre territoire : la seule satisfaction qui vaille, c’est la réouverture de notre route. »