Lyon: Les habitants de la Métropole invités à devenir des chasseurs de sons

INSOLITE Les sons recueillis sont retravaillés par des compositeurs, chargés de créer la bande-son de la Métropole…

Elisa Frisullo

— 

Les habitants sont invités à enregistrer les sons de la ville, comme le clapotis de Lyon. Illustration. J.Pachoud/ AFP
Les habitants sont invités à enregistrer les sons de la ville, comme le clapotis de Lyon. Illustration. J.Pachoud/ AFP — Jeff Pachoud AFP

Des gazouillis d’oiseaux, le bruissement d’un pneu, le klaxon d’un tram, le meuglement d’une vache, le clapotis de l’eau… Les habitants de la métropole de Lyon ont jusqu’au 31 juillet pour devenir des chasseurs de sons, à l’invitation du Grand Lyon et de l’Auditorium, dans le cadre de « Métrophonie ».

L’idée de ce projet collaboratif, lancé dans le cadre des prochaines journées du patrimoine, est simple et assez insolite. Qu’ils vivent à la campagne, en plein centre-ville, qu’ils aiment le bruit de la cité ou le calme de la campagne, les riverains n’ont qu’à choisir le son qui leur parle le plus, à l’enregistrer via leur smartphone ou dictaphone au format qu’ils souhaitent (1 minute maximum) et à l’envoyer à l’adresse contact@metrophonie.com.

Un extrait déjà à l’écoute

Une fois réceptionnés, les bruits de la campagne et de la ville, familiers ou inédits seront retravaillés par trois compositeurs et designers sonores, chargés de créer « une bande-son originale à l’image de la métropole », indique ce mardi le Grand Lyon, qui a lancé cette initiative début juin.

Depuis, 79 morceaux ont été envoyés par des habitants et transformés en un premier extrait, mis en ligne, pour permettre à chacun d’imaginer le résultat final.