VIDEO. Parachutisme: Ils s'offrent de superbes acrobaties à 4.000 mètres au-dessus de Lyon

INSOLITE Le réalisateur lyonnais Vincent Heidelberg vient de sortir son spectaculaire premier film « 4.000 : a skydive story »…

Jérémy Laugier

— 

Apparu dans les années 90, le freefly regroupe toutes les positions de la chute libre. Capture d'écran
Apparu dans les années 90, le freefly regroupe toutes les positions de la chute libre. Capture d'écran — DR

Près de 23.000 sauts ont été réalisés en 2014 à l’école de parachutisme de Lyon-Corbas. Pendant deux ans, le réalisateur lyonnais de documentaires et vidéos de sports extrêmes aériens Vincent Heidelberg a suivi la vie de cette structure. Son premier film de 50 minutes, 4.000 : a skydive story, raconte le parcours incroyable de nombreux parachutistes au travers de leur formation, leur discipline et leur parcours de vie.

« J’ai voulu décrire l’ambiance, la vie du club, l’esprit des paras, dans leurs aspects les plus authentiques et vrais possibles. Il était important pour moi de garder un œil de spectateur, impartial, et de faire ressentir au public l’atmosphère qui règne au sein de cette communauté », explique le réalisateur de 26 ans, marqué par ses rencontres avec les paras, « des frères du ciel ».

2.740 euros récoltés pour financer le film

Vincent Heidelberg, qui a suivi la formation PAC (Progression accompagnée en chute) et qui a effectué le grand saut, est parvenu à récolter 2.740 euros via le site de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank. Une somme qui lui a permis de financer une partie de son projet, sorti ce mercredi sur le web.

4.000 : A Skydive Story fait référence aux 4.000 mètres séparant les parachutistes de la terre qu’ils ont quittée quelques minutes plus tôt et qu’ils retrouvent à plus de 200 km/h avant l’ouverture de la voile. Parmi les séquences les plus mémorables du film, on retiendra l’étonnante complicité du freefly (à 26'25''), avec de superbes chorégraphies réalisées au-dessus de Lyon.