Lyon: Les interpellations se multiplient dans les piscines

FAITS DIVERS Le week-end a encore été marqué par huit interpellations, notamment à la piscine de Gerland...

Jérémy Laugier

— 

Un individu a été interpellé dimanche à la piscine du Rhône pour avoir menacé de mort un agent. KONRAD K.
Un individu a été interpellé dimanche à la piscine du Rhône pour avoir menacé de mort un agent. KONRAD K. — SIPA

Les récurrents débordements dans les piscines lyonnaises ne se sont pas calmés ce week-end. Loin de là même puisque pas moins de cinq interpellations ont été effectuées sur le site de Gerland (Lyon 7e), samedi en moins d’une demi-heure, en début de soirée.

C’est tout d’abord un employé de 19 ans à la piscine de Gerland qui aurait outragé vers 19h15 des effectifs de la brigade canine intervenant dans le centre nautique pour des perturbateurs. Il se rebellait ensuite, tout comme un homme de 31 ans demeurant à Vénissieux, blessant légèrement à la main l’un des policiers de l’unité de sécurité de proximité locale. Les deux mis en cause sont présentés au parquet ce lundi.

Insultes racistes, jet de chaussure et de pierres…

C’est aussi le cas pour un mineur de 17 ans demeurant à Villeurbanne, interpellé à 19h30 rue Marcel Mérieux (Lyon 7e) pour avoir jeté des pierres en direction de policiers qui intervenaient à la piscine de Gerland.

Dans la foulée, un Vénissian de 17 ans et une jeune fille de 15 ans demeurant à Saint-Fons ont été interpellés à 19h40 pour propos racistes tenus envers les agents de sécurité de la piscine, suivi du jet d’une chaussure au visage d’un d’entre eux. La mineure fait l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire (OPJ) le 1er décembre, alors que le jeune homme est présenté au parquet ce lundi.

Deux piscines fermées en Isère

Trois autres interpellations ont eu lieu dimanche selon Le Progrès, dont deux individus ayant bousculé un agent de sécurité de la piscine de La Duchère (Lyon 9e) venu leur demander d’éteindre une cigarette. En fin d’après midi, un autre individu a été interpellé, cette fois à la piscine du Rhône (Lyon 7e), pour avoir menacé de mort un agent. Tous les trois étaient en garde à vue dimanche soir.

Le département de l’Isère doit également faire face aux incivilités dans les piscines. Comme l’explique Le Dauphiné Libéré, les sites du Péage Roussillon et de la Tronche viennent même de fermer leurs portes, suite aux décisions respectives du maire et des maîtres-nageurs sauveteurs.