VIDÉO. Lyon: Dernier hommage à Hervé Cornara, victime de la «barbarie terroriste»

ATTENTAT EN ISÈRE Des centaines de personnes, parmi lesquelles le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, ont assisté ce vendredi aux funérailles du chef d'entreprise, retrouvé décapité le 26 juin...  

Elisa Frisullo

— 

Hervé Cornara, ce chef d'entreprise retrouvé décapité le 26 juin 2015 dans une usine iséroise a été enterré ce vendredi 3 juillet dans sa commune de Fontaines-sur-Saône dans le Rhône.
Hervé Cornara, ce chef d'entreprise retrouvé décapité le 26 juin 2015 dans une usine iséroise a été enterré ce vendredi 3 juillet dans sa commune de Fontaines-sur-Saône dans le Rhône. — E.Frisullo / 20 minutes

Des roses blanches à la main, en signe d’espérance. Ce vendredi matin, près de 400 personnes ont assisté en l’église de Fontaines-sur-Saône (Rhône) aux funérailles d’Hervé Cornara. Ce chef d’entreprise de 54 ans avait été retrouvé décapité le 26 juin dans l’usine iséroise Air Products, cible d’un attentat perpétré par l’un de ses employés, Yassin Salhi, qui a avoué le meurtre de son patron et a été mis en examen mardi.

Yassin Salhi mis en examen pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste

« Plus jamais ça »

Parmi les personnalités politiques présentes, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a assisté à la cérémonie pour rendre un dernier hommage à la victime et soutenir sa famille, « frappée cruellement par la douleur du deuil ». En larmes, l’épouse d’Hervé Cornara a tenu à remercier ses proches, son fils, « le deuxième homme de ma vie », et les services de police « pour leur formidable réactivité dans leurs investigations ».

Le visage marqué par la souffrance, elle a également souligné « le courage du pompier qui, au risque de sa vie, a su maîtriser l’assassin de mon mari ». Avant de rejoindre sa place à côté de son fils Kévin, l’épouse d’Hervé Cornara s’est adressée « aux dirigeants du peuple français » et a lancé : « Je vous en supplie, plus jamais ça ».

 

 

Fontaines sur Saône, le 3 juillet 2015. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a assisté aux funérailles d’Hervé Cornara, retrouvé décapité dans une usine iséroise, cible d’un attentat le 26 juin cible d’un attentat perpétré par l’un de ses employés, Yassin Salhi. - E.Frisullo/20 Minutes

 

 

Un message d’unité

Après avoir honoré la mémoire de la victime, « cet homme pleinement engagé dans son quartier (…) courageux et volontaire, toujours prêt à se mobiliser, à vous mobiliser pour faire que la vie soit meilleure », Bernard Cazeneuve a longuement exprimé sa volonté d’union face au terrorisme. « Aucun ne peut accepter que la barbarie la plus abjecte vienne mettre fin à une vie aussi belle, aussi dense », a-t-il déclaré, rappelant que « le refus collectif, obstiné, de combattre cette barbarie, doit rester la marque profonde de notre pays ».

« Hervé Cornara est mort en portant discrètement au plus profond de son cœur les valeurs de la France. Les valeurs qui font que nous sommes, comme Hervé Cornara, des hommes libres et debout », a ajouté le ministre. Présent également ce vendredi matin, le recteur de la grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane a également souhaité porter un message d’unité et d’espoir.

« Nous sommes venus dire qu’il ne faut pas désespérer. L’avenir nous appartient et n’appartient pas à ceux qui tuent et assassinent au nom de la religion. L’islam est innocent de ce crime. Les musulmans veulent vivre en paix leur citoyenneté. Il faut que nous restions unis pour lutter contre cet ennemi de l’humanité tout entière », a déclaré à l’issue de la cérémonie Kamel Kabtane. A la sortie de l’église, la famille de la victime a suivi le cercueil jusqu’au cimetière de la commune où le chef d’entreprise a été enterré dans l’intimité.