Carton plein de l'UMP dans le Rhône

LEGISLATIVES Au 1er tour, le département a largement voté pour la majorité présidentielle...

— 

La vague bleue annoncée a touché le Rhône de plein fouet. Dimanche, à 22 h, les candidats de la majorité présidentielle sont tous arrivés en tête dans les quatorze circonscriptions du département, où l’UMP détenait déjà neuf sièges. Certains se sont même payés le luxe d’être élus dès le premier tour.

C’est le cas du jeune Patrice Verchère, 33 ans, qui a obtenu 53,43% des suffrages dans la 8e (Tarare), et de Philippe Cochet (5e, Caluire) avec près de 56% des voix. Christophe Guilloteau (10e) est arrivé en tête avec près de 48% des suffrages, tout comme Georges Fenech, avec 48,09%. Dans les circonscriptions de la banlieue est, les sortants PS Martine David (13e) et Jean-Jack Queyranne (7e) sont devancés par les candidats de droite.

A Lyon, l’UMP fait aussi le grand chelem. Dominique Perben (4e) n’a pas cependant réussi son objectif d’être élu dès le 1er tour (48%). Dans ce qui fut un bastion centriste, les candidats de l’UDF-MoDem ont bien résisté. Azouz Begag a obtenu près de 15% dans la 3e, et Anne-Marie Comparini plus de 17%. Mais cela reste insuffisant pour se maintenir au second tour, qui se résumera à un duel droite-gauche dans le Rhône.

Frédéric Crouzet