Lyon: Annie Guillemot élue à la tête du Sytral

POLITIQUE L'édile de Bron, qui multiplie les mandats locaux, devrait abandonner son écharpe de maire...

E.F.

— 

La maire de Bron Annie Guillemot, élue ce 11 juin à la tête du Sytral.
La maire de Bron Annie Guillemot, élue ce 11 juin à la tête du Sytral. — Jacques Demonthon/ AFP

Elle était déjà sénatrice, vice-présidente de la Métropole et maire de Bron. La voilà désormais présidente de l’autorité organisatrice des Transports en commun lyonnais. Ce jeudi, la socialiste Annie Guillemot a en effet été élue à la tête du Sytral, où depuis le début de l’année le maire PS de Lyon Gérard Collomb assurait la présidence par intérim après le départ contraint du patron historique du syndicat Bernard Rivalta.

Rivalta évincé après l’annulation des municipales de Vénissieux

Ce dernier, au Sytral depuis 2001, avait été contraint de quitter son siège en février en raison de l’annulation de l’élection municipale de Vénissieux, commune où il était jusqu’alors conseiller municipal. Ne s’étant pas représenté aux municipales organisées en mars dernier, Bernard Rivalta ne disposait donc plus d’aucun mandat au sein de la métropole lui permettant de reprendre la tête du Sytral.

En accédant à la présidence du Sytral, l’édile de Bron va donc avoir fort à faire entre ses différents mandats. Aussi, a-t-elle décidé de céder son fauteuil de maire à son premier adjoint Jean-Michel Longueval, relatait ce jeudi matin Le Progrès.