Des étudiants analysent le CPE

©2007 20 minutes

— 

Ils voulaient laisser une trace du mouvement anti-CPE. Neuf étudiants en 3e année de science politique de Lyon-II organisent ce soir un débat autour de leur livre, Le CPE est mort... pas la précarité, sorti le 31 mai aux éditions Syllepse (11 €).

Après le retrait du contrat première embauche, au printemps 2006, un groupe d'étudiants s'est réuni sur les conseils d'une de leurs professeurs afin de réfléchir aux conséquences de la mobilisation. Au fil des mois, ils ont rassemblé documents et récits qu'ils avaient eux-mêmes écrits durant cette période. Une partie du livre est donc consacrée à la naissance du mouvement à Lyon, les nuits d'occupation sur les campus et les assemblées générales. « Nous voulions montrer que, malgré le retrait du CPE, la précarité est toujours là », souligne Raphaël Rémy, l'un des étudiants.